Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

11 avr. 2016

Serre-moi fort.

Claire Favan
Serre-moi fort
Robert Laffont (La Bête Noire) - 2016
384 pages
20€

" Serre-moi fort. " Cela pourrait être un appel au secours désespéré. Du jeune Nick, d'abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa sœur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l'incertitude et l'absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l'Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité. Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l'enquête sur la découverte d'un effroyable charnier dans l'Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psycho logique d'une rare violence...



Mon avis :

Je découvre l'auteure avec ce roman et, dès ma lecture terminée, j'ai ajouté tous ses autres livres à ma wish... Je n'ai pas eu de coup de cœur pour celui-ci mais ça ne m'a pas empêchée de le dévorer, de n'avoir jamais eu envie de le lâcher, d'avoir été complètement absorbée par ce que je lisais. Ce n'est pas un récit régulier non plus, il y a des hauts et des bas et donc des parties moins fluides que d'autres, mais dans tout son ensemble, il en vaut clairement la peine et ce serait dommage de passer à côté !

L'histoire se découpe en trois parties superbement menées.
D'abord, on suit un jeune adolescent, Nick, dont la sœur vient de disparaître alors qu'elle devait rejoindre leur mère au centre commercial. S'ensuit pour lui des années d'oubli de la part de ses parents, trop submergés par le douleur puis trop occupés à retrouver l'Origamiste, un tueur en série difficile à appréhender.
Dans la seconde partie, on suit le lieutenant Adam qui est sur une affaire délicate. En effet, des enfants tombent par hasard sur la collection d'un tueur en série : une grotte remplie de vingt-quatre cadavres, des jeunes femmes. Il s'agit maintenant de réussir à toutes les identifier et rouvrir une enquête mais Adam prend de plus en plus de risques et fait les mauvais choix...
Dans la dernière partie, on retrouve simplement un mélange de ces deux premières parties. Une conclusion qui fait pencher la balance dans le sens que l'on n'aurait imaginé et qui sombre encore un peu plus dans la noirceur...

Clairement, je ne suis pas du tout déçue par ce roman. L'auteure nous offre un thriller psychologique digne de ce nom, où l'angoisse et le suspense s'intensifient au fil des pages.
Tout d'abord, on s'attache très vite à Nick, ce jeune adolescent qui est vite délaissé par ses parents lorsque sa sœur disparait. On pourrait le croire antipathique mais c'est surtout un ado qui veut continuer à vivre malgré le drame et ça se ressent très fort. Ses parents sont bouleversés et ne vivent plus vraiment, abrutis par l'alcool et les médocs. Nick continue sa vie, essaie tant bien que mal d'avancer et de prendre son futur en mains mais quoi qu'il fasse, ce n'est jamais assez bien pour ses parents qui ont fini par complètement l'oublier, même lorsqu'ils sortent de leur brouillard... On s'attache donc très vite à lui, d'autant plus que cette partie est de son point de vue sur plusieurs années et que l'on peut donc constater tout ce qu'il traverse, toutes ses émotions. De plus, la fin de cette première partie nous laisse complètement bouche-bée. Je l'avais vu venir à un moment donné, du moins ça m'avait traversé l'esprit, mais j'ai été tellement absorbée par le récit que j'ai fini par ne plus y penser et j'en suis restée sur les fesses malgré tout. Au point de ne pas avoir pu continuer ma lecture tout de suite. C'est le seul moment de ma lecture où j'ai voulu fermer ce livre, simplement parce que ça m'a fait un choc. On ne s'attend pas à ce que la révélation tombe à ce moment-là, c'est sûrement pour ça que je ne l'ai pas vu venir finalement.

Quand j'ai repris ma lecture, pour la seconde partie donc, j'ai eu un peu plus de mal à me mettre dans l'histoire. Le point de vue change, on suit désormais le lieutenant Adam qui s'occupe d'une affaire très délicate, et j'ai eu peur de ne pas m'attacher à ce personnage après avoir suivi Nick et la dernière déclaration que j'ai pu découvrir... En effet, j'ai eu plus de mal avec ce personnage mais ça ne m'a pas empêchée d'être curieuse de voir où tout cela allait me mener. Je voulais comprendre pourquoi on changeait subitement de point de vue et quel était leur lien, s'il y en avait un. On ne le comprend pas tout de suite ce lien, l'auteure ayant parfaitement développé la psychologie de ses personnages, il faut attendre que l'on connaisse bien chacun pour faire des rapprochements. Petit à petit, Adam devient touchant. L'injustice à laquelle il fait face nous révolte au plus haut point parce que c'est un personnage qui en a déjà beaucoup bavé et l'auteure n'y va pas avec des pincettes pour le torturer davantage ! Le gros retournement de situation de cette partie peut paraître un peu surfait et pas forcément utile, pas à ce point en tout cas ; c'est un peu l'impression que ça m'a fait. Mais ça amène bien la suite des événements, pour la dernière partie.
Cette seconde partie est d'une horreur sans nom. Autant dans la première on assiste au délaissement d'un ado par ses parents, et vu comment le vit Nick, ce n'est pas rien, on le voit bien, autant la seconde est blindée de violence sur la fin, physique et morale. C'est là que l'on se rend compte à quel point on s'est attaché à Adam. Les injustices dont il est victime dès le début de cette deuxième partie nous prennent de plus en plus aux tripes et nous soulèvent davantage l'estomac à mesure que l'on avance dans le récit.

La troisième partie ne nous épargne aucune violence non plus. Pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? L'auteure réunit enquêteur et meurtrier pour un final inattendu. Même dans les vingt dernières pages je me demandais comment tout ça pourrait finir, je ne voyais pas de fin qui aurait pu me plaire. Vraiment aucune. L'assassin arrêté ? Je ne voulais pas que ça se finisse comme ça, si "simplement" après tout ce que l'auteure a développé. Le meurtrier tué ou en liberté ? Aucune envie non plus. Et encore moins qu'il arrive quelque chose à Adam. Pourtant, il fallait bien qu'il se passe quelque chose et jusqu'aux toutes dernières pages on se pose encore la question, sans savoir avant que ça se produise. J'ai beaucoup aimé cette façon de faire. L'auteure nous met sur des pistes qui nous éloignent du dénouement finalement et j'en suis ressortie satisfaite. Plus ou moins satisfaite malgré tout car, comme je le disais, je ne voyais aucune fin qui aurait pu vraiment me plaire. Pas dans sa formule, mais simplement parce que je me suis attachée à tout le monde, de différentes façons. Je crois que je n'avais simplement pas envie de sortir de ce roman malgré la noirceur grandissante...

Un excellent thriller psychologique que je ne peux que conseiller ! La seconde partie a été un peu difficile à démarrer, un peu longue mais ça en valait clairement la peine vu tout ce que l'auteure nous offre après. Certains rebondissements sont un peu exagérés, je pense notamment aux événements liés à Adam, mais ça finit par passer et ça donne un très bon prétexte à la suite, qui est autant révoltante que captivante. Un thriller assez glauque, violent physiquement et psychologiquement. Percutant. Un très bon page-turner où la psychologie est finement exploitée !

















1 commentaire:

  1. J'ai découvert claire favan avec le tueur de l'ombre et j'ai adoré j'ai mis les autres dans ma wish tout comme toi ;)

    RépondreSupprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...