Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

15 janv. 2019

Échec et Mâle.

Pascale Marie Quiviger
Échec et Mâle
104 pages
6€50




Moi, en Mâle d’amour ? Pas le moins du monde !

Les crises hémorroïdes à répétition chez le « Mâle en point », le verre de trop chez le « Mâle à bar », la belle-mère omniprésente chez le « Mâle de mère », non merci !

Plus d’indigestion de « Mâles en bouchées ». Au placard, les « Mâles à prix » et autres « Mâles entendus ».

Me voici enfin délivrée du Mâle ! Seule et... même pas Mâle !
Un recueil d'anecdotes pour lequel je suis plutôt mitigée. Autant certaines m'ont fait rire, ou sourire, autant d'autres situations m'ont parue totalement injustes et donc pas forcément drôles.

L'auteure nous raconte par le biais de très courtes anecdotes ses expériences passées avec les hommes, toutes plus désastreuses les unes que les autres. La fin en est d'ailleurs plus ou moins étonnante, en tout cas je ne m'y attendais pas.
Au début, j'ai beaucoup aimé découvrir les jeux de mots de l'auteure, elle a une belle façon de dire les choses et avec humour, clairement, mais, petit à petit, des petites choses m'ont dérangée, notamment les remarques sur le physique des personnes avec qui elle a eu rendez-vous. Bon, ce n'est qu'un avis personnel, mais c'est surtout pour dire qu'il y a des anecdotes où l'on accroche plus facilement qu'à d'autres et que ça dépend aussi de son propre avis.
C'est un recueil rapide à lire parce que les anecdotes sont courtes mais parfois j'aurais "préféré" plus de détails, comme une chronologie claire ou les circonstances d'une rencontre (on les a mais pas toujours ou alors pas assez clairement, je ne sais pas), juste pour être un peu plus "dedans" mais ça n'est pas désagréable à lire pour autant.

Le style est vraiment unique, sans verbe sauf participe passé, c'est direct, sans fioriture, sans gêne et avec beaucoup d'humour qui est parfois bon, parfois déplacé, de mon avis. Toutefois, ça reste assez original et ça se lit vite.






SimPlement.pro











La rumeur dit que je suis un homme à femmes...







La rumeur dit que je suis un homme à femmes...
Emma Green
Sortie en 2014
Ebook
Éditions Addictives










Il en a tout l’air, mais les apparences sont-elles trompeuses ? Pour en avoir le cœur net, plongez dans les pensées de Vadim King, le célèbre milliardaire qui partage sa vie avec Alma Lancaster. La question qui nous brûle les lèvres : qui a connu ce privilège avant elle ? Quelles femmes ont eu la chance de le côtoyer ? L’homme aux innombrables charmes revient sur son passé amoureux, en se dévoilant avec sincérité.






Voici une petite nouvelle qui nous met directement dans la tête d'un homme, ce qui je dois dire ne nous arrive pas tous les jours. Mais il faut une première fois à tout. Bon je dois dire que cela étant, je me suis un peu ennuyée dans cette petite lecture. Je m'attendais à un peu plus, car j'ai déjà eu la chance de lire des écrits de cet auteur et je les avais vraiment adorés. Pour celui-ci, il en a été tout autre. Je dois reconnaitre que cette lecture était vraiment très courte et je n'ai pas accroché.

Cette lecture nous parle d'un homme qui, en gros, n'a eu qu'un seul grand amour dans sa vie, enfin une seule fille n'a pas marché dans son petit jeu de séduction, ce qui donne qu'elle a été la seule à retenir son attention. Car ce monsieur n'a jamais vu où pouvait être le mal de passer de femmes en femmes. Mais bon passons, en gros elle a été la seule pour lui mais ils se sont séparés, ce qui a donné qu'il est reparti à passer de femmes en femmes.

L'auteur a quand même écrit ce livre en se plaçant vraiment à la place d'un homme, en plus c'est une lecture très rapide. L'écriture est fluide, le texte court ; une lecture idéale dans les trajets de transport en commun.

En conclusion, pour ma part ça n'a pas été un livre que je relirais mais qui sait ? Il peut plaire à d'autres. Alors bonne lecture à tous.





14 janv. 2019

C'est lundi, que lisez-vous ? [229]

(Bannière créée par Frogzine)

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books.
Galleane a pris la relève après Mallou, où sont regroupés tous les participants.

Le principe : il suffit de dire, tous les lundis, ce qu'on a lu la semaine passée, ce que l'on est en train de lire et ce que l'on va lire après.






Ce que j'ai lu la semaine passée :


Ce que je suis en train de lire :


Ce que je compte lire après :











Et vous, que lisez-vous ?





13 janv. 2019

Coupée en deux.

Charlotte Erlih
Coupée en deux
Actes Sud Junior (Roman Ado) - 2018
96 pages
12€80




Cela fait cinq ans que les parents de Camille ont divorcé. Chaque dimanche soir, c’est le même déchirement : il faut dire au revoir et refaire ses bagages. L’adolescente connaît la fissure créée par la garde alternée, elle l’a même apprivoisée avec le temps. Mais aujourd’hui, Camille doit faire un choix. Au Palais de justice, elle a rendez-vous avec la juge. Son avis va être entendu.
Désire-t-elle rester à Paris avec son père, sa nouvelle compagne et leur bébé ? Ou bien préfère-t-elle partir avec sa mère en Australie et changer complètement de vie ?
Comme prise au piège dans une situation où elle se sent presque étrangère, Camille doit faire face aux souvenirs, aux silences, et surtout, à la certitude implacable que rien ne sera plus comme avant.



Un court roman clair et efficace sur ce qu'implique un divorce pour l'enfant dans le cas où l'un des parents décideraient de partir vivre loin. Ou même sur le simple fait de devoir prendre une décision là-dessus en tant qu'enfant. Un sujet fort pour un enfant qui est très bien exploité ici et, surtout, dédramatisant et déculpabilisant.

Camille doit repasser au tribunal avec ses parents pour décider si elle veut vivre avec sa mère, qui a prévu de partir s'installer en Australie, ou bien avec son père. Cela fait cinq ans qu'ils sont séparés mais c'est la première fois que Camille se sent obligée d'intervenir dans un choix...

J'ai trouvé ce roman vraiment parfait pour désamorcer une situation vraiment difficile pour un enfant. Sans dramatisation, l'auteure pose les bons mots pour expliquer la situation, qui est un peu plus complexe qu'elle n'y parait, pour faire comprendre comment Camille vit cette situation et pour, malgré tout, dédramatiser tout ça. On ressent bien à quel point c'est difficile pour Camille de devoir choisir entre son père et sa mère, que la pression pèse constamment sans que ce soit explicitement dit et l'auteure a abordé tout ça, même la conclusion, avec beaucoup de légèreté quand même, de simplicité et de justesse.
Tout ado dans la même situation pourrait s'y retrouver, même si ce n'est pas exactement dans la même d'ailleurs, ne serait-ce que pour ce que ressent Camille. C'est très juste, touchant aussi et, encore une fois, déculpabilisant.

En conclusion, c'est un roman à ne pas hésiter à mettre entre les mains de tout ado se confrontant à une séparation, à un divorce, pour montrer qu'il y a toujours une solution et que ce n'est pas si négatif qu'il y parait.
















In My Mailbox [270]

(Bannière créée par Frogzine)

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Il a été repris par Lilie en France. Puis par Lire ou mourir, où sont maintenant regroupés tous les participants.












12 janv. 2019

Ashley Loyd.

Matthieu Elhacoumo
Ashley Loyd
Ebook - 54 pages
3€34




Décembre 2012, Woodlake City. Ashley est une jeune fille de 16 ans victime de harcèlement scolaire et de revenge-porn qui, à bout de nerfs, finit par se suicider. Elle laisse à l'intention de sa mère une lettre au style télégraphique et incisif, découverte au moment où des événements étranges ont lieu autour de sa tombe...



Cette nouvelle m'a beaucoup étonnée ! Je ne m'attendais pas du tout à ça et je suis agréablement surprise. Cet auteur a beaucoup de talent et je me ferai un grand plaisir de le suivre. Une excellente découverte que je ne peux que conseiller, même si ce thriller n'est pas pour tout le monde.

L'histoire commence avec une lettre d'Ashley destinée à sa mère. Internée en psychiatrie, elle lui explique qu'elle est déterminée à se suicider. Elle y voit une délivrance et fera tout ce qu'il faut pour y parvenir. Et, effectivement, elle l'a fait. Mais dans des circonstances étranges...

L'originalité de la construction est captivante ! En effet, l'intrigue est racontée sous forme de lettres, de mails, de procès verbaux, d'échanges SMS... uniquement. Les chapitres sont donc très courts mais, surtout, on a l'impression de suivre le déroulement d'un film ! Et tout ça, sans que ce soit ambigu pour autant. Les événements se déroulent assez rapidement mais comme on est dans le format d'une nouvelle, on ne pourrait même pas le reprocher. J'aurais simplement voulu en lire davantage encore !
Toutefois, cette nouvelle est pour un public averti. Il y a des scènes assez dérangeantes, sans aucune censure. Pour autant, aussi "choquantes" soient ces quelques scènes, ce thriller est juste génial ! Tout y est ! Le suspense, les révélations inattendues, la touche de surnaturel qui parait tellement réel, la construction originale qui est superbement menée et qui ficèle une réelle intrigue, la plume fluide ! Bref, j'ai totalement adhéré à cette nouvelle et je ne peux que la conseiller aux amateurs de thriller.

Je n'en dis jamais assez sur les nouvelles parce que j'ai peur de trop en dire justement mais je ne peux que vous dire de foncer ! Parce que les personnages importants sont travaillés sans qu'on le remarque vraiment au départ, parce que l'intrigue trouve son originalité autant dans la construction que dans les faits, parce que l'auteur a une plume et une façon de faire captivantes, parce qu'on est happé par l'histoire malgré le côté dérangeant de celle-ci. Parce qu'il y a un réel talent à découvrir !
















Tu ne m'as laissé que notre histoire.

Adam Silvera
Tu ne m'as laissé que notre histoire
Robert Laffont (R) - 2018
432 pages
17€90




La mort ne prévient jamais. Lorsque Griffin apprend la disparition brutale de Theo, son premier amour, son univers vole en éclats. Bien que Theo ait déménagé en Californie pour ses études et ait commencé à fréquenter Jackson, Griffin n’a jamais douté qu’il reviendrait un jour vers lui. À présent, l’avenir qu’il s’imaginait a changé du tout au tout et le vide laissé par Theo demande à être comblé...



Je ne peux pas dire que je suis déçue par ce roman mais je ne peux pas dire que j'ai été emballée non plus. J'en ai beaucoup entendu parler, en bien, en plus que bien, et je ne comprends pas tout cet engouement. Toutefois, j'ai aussi entendu dire que ce n'était pas le meilleur de l'auteur, alors je vais sûrement essayer à nouveau.

Griffin a vécu une belle histoire d'amour, sa première, avec Theo pendant deux ans. Même si ce dernier est parti en Californie et est finalement sorti avec Jackson, Griffin l'a toujours aimé et a toujours espéré qu'il lui revienne. Jusqu'à cet appel qui a complètement bouleversé son monde. Griffin n'est pas sûr de savoir vivre sans Theo...

De base, les drames ne sont plus pour moi parce que plus on fait dans le dramatique, moins j'accroche. Je pense que je n'y arrive simplement plus à cause de tout ce que ça provoque, de ce que ça remue. Dans ce roman, il y a aussi du positif mais c'est avant tout une histoire de deuil, et comme à chaque début de deuil, les choses ne sont pas du tout faciles à accepter et à gérer. Ceci, on le ressent bien du début à la fin. Les sentiments sont forts et les émotions aussi. Toutefois, c'est long. Pour un sujet comme celui-ci, qui tourne exclusivement autour du deuil, plus de quatre cent pages c'est vraiment long. En tout cas, pour moi ça l'a été. Il y a pas mal de passages qui trainent en longueur. Ça peut aider pour s'attacher aux personnages car on finit par mieux les connaître, en détails, mais je ne sais pas, ça ne l'a pas fait avec moi pour ce roman. Pour la première moitié, ça ne m'a posé aucun souci ; pour la seconde, je n'en voyais plus la fin...
Les chapitres sont alternés entre le présent et le passé. Un chapitre sur deux, Griffin parle de son début de relation avec Theo, jusqu'à sa mort ; quant aux autres chapitres, Griffin parle à Theo, depuis qu'il n'est plus là. J'ai adoré cette construction. Non seulement ça laisse plus de suspense pour la fin mais en plus on sait vraiment à quoi s'en tenir. Autant dans le passé que dans le présent. Le vécu de "l'ancien" Griffin et les pensées du "nouveau" se superposent et donnent un certain rythme à l'intrigue. Je pense que j'aurais abandonné cette lecture sans ça car c'est en grosse partie cette construction qui m'a motivée à continuer.
Pour ce qui est des émotions, je sais qu'elles sont là. J'en ai ressenti à certains moments, il y avait des passages assez déprimant tellement c'était fort, mais elles ne m'ont pas tenue jusqu'à la fin. J'ai fini par me lasser de cette histoire. C'était trop long, comme je le disais. J'avais l'impression d'en connaître suffisamment sur tous ces personnages et j'avais envie que la fin arrive. Une (longue) fin assez surprenante, je dois l'avouer.

Je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages, toutefois j'ai adoré découvrir l'histoire de Griffin et Theo, puis comment Griffin affronte la mort de son premier amour. Le deuil est bien traité et le fait que Griffin s'adresse directement à Theo, lorsque la narration est dans le présent, a été quelque chose de très fort pour moi. Ça m'a rappelée des souvenirs, ça m'a remuée et ça ne m'a pas laissée indifférente.
On découvre principalement le ressenti de Griffin, de Jackson et celui de Wade, le meilleur ami de Griffin et Theo. Le deuil tourne donc autour des ados dans ce roman, pas de la famille ou des autres proches et c'est déjà beaucoup. C'est dur à imaginer un ado survivre après un tel drame et, pourtant, ce sont des choses qui arrivent. Je trouve que l'auteur a tout de même traité le sujet avec beaucoup de délicatesse et de justesse à travers ses personnages.

En bref, je ne suis pas déçue mais je ne suis pas emballée non plus par la globalité de ce roman. Je suis convaincue par les émotions qui en ressortent bien que je n'ai pas accroché à tout, convaincue par la façon dont le sujet a été traité mais j'y ai trouvé également trop de longueurs. Je retenterai toutefois un autre roman de l'auteur.






















http://uneenviedelivres.blogspot.fr/2017/12/ouille-ouille-ouille-bisous-table.html




Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...