Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

21 mars 2019

Corps étranger.

Ariane Charland
Corps étranger
Éditions de Mortagne (Tabou) - 2017
304 pages
Papier : 16$95 ; Ebook : 12$99 (Prix sur le site de l'éditeur)




Il a suffi d'une seconde pour que mon existence bascule. Un plongeon, un pied qui a glissé, et je suis devenu tétraplégique. À dix-sept ans. Le Samuel d'avant n'est plus, je dois me faire à l'idée... Il paraît que la plupart des gens préféreraient mourir plutôt que de se retrouver dans ma situation. Moi aussi, si on m'avait posé la question avant mon accident, c'est ce que j'aurais répondu. Et je ne peux pas dire que je n'ai jamais pensé à la mort depuis... Maintenant ? Je ne sais plus. Maintenant il y a mes amis, ma famille, Clara... la vie. Juste la vie. La vie ordinaire, faite de hauts et de bas, de chagrins et de rires, comme celle des autres.



J'aime décidément beaucoup cette collection qui parle de sujets tabous et difficiles très justement et sans tomber totalement dans le dramatique pour autant. Cette collection m'a toujours fait de l’œil mais c'est pourtant le second livre que je découvre et, encore une fois, je suis convaincue à cent pour cent !

Les parents de Samuel l'ont toujours mis en garde sur les dangers à la piscine (entre autres) mais, à 17 ans, on sait ce que l'on fait et ce n'est pas un petit plongeon qui va faire de mal... C'est pourtant de cette façon que Sam s'est retrouvé tétraplégique. Le Samuel d'avant n'existe plus. Paralysé de la poitrine jusqu'aux pieds, il doit réapprendre les gestes simples du quotidien et, surtout, il doit réapprendre à vivre...

On entre assez vite dans le vif du sujet. Tout d'abord, on fait rapidement la connaissance de Samuel, ses habitudes de vie, ses amis proches, son béguin... mais le drame a lieu assez rapidement dans le récit sans que ça paraisse trop rapide pour autant. C'est à partir de cet accident que l'histoire commence réellement et, dès lors, il en est difficile de lâcher le livre. En effet, on a quand même le temps de s'attacher à Samuel avant son accident parce que c'est un jeune sans problème, qui croque la vie à pleine dent et qui a l'air plutôt bien dans ses baskets. Bref, le genre d'ami que l'on pourrait se faire facilement. Quand survient l'accident, on se doute que rien ne sera plus jamais pareil pour lui et c'est tout ce "réapprentissage" que l'on va découvrir à travers ses yeux et ses pensées.
J'ai trouvé que l'auteure avait trouvé les mots justes pour décrire tout ce que Samuel ressent mais aussi tout ce qu'il vit depuis son accident. On peut se faire une idée de tout ça rien qu'avec les explications données. Samuel doit faire le deuil de son ancienne vie et accepter son état actuel, c'est-à-dire, accepter qu'il ne vivra plus vraiment comme tout le monde ou, en tout cas, qu'il devra faire les choses différemment, qu'il devra accepter l'aide qu'on lui propose aussi, accepter de dépendre un minimum des autres. Toute cette acceptation, on la traverse avec lui, on passe par des moments difficiles, tout comme lui, mais aussi par de bons moments. Il n'est vraiment pas difficile de comprendre ce qu'il ressent et ça donne clairement pas envie qu'un tel drame survienne dans notre vie...

Tout est bien pensé : l'explication de la tétraplégie, le regard et la dépendance des autres, les efforts à fournir quotidiennement pour ne pas empirer les choses, la comparaison à l'ancienne vie (le deuil), les conséquences sur le corps et sur le moral, même les questions sur la sexualité ont été soulevées (parce que oui, on va pas se leurrer, à 17 ans on y pense et quand on sait qu'on ne pourra jamais "rien" faire, il faut pouvoir l'accepter et l'assumer... alors je suis vraiment contente que l'auteure en ait parlé aussi ouvertement sans rentrer dans l'obscénité pour autant). Et, à travers tout ça, on ne ressent pas de pitié, plutôt de la compassion, et pas seulement de la peine, on y retrouve aussi de la joie que l'on se surprend aussi à ressentir pour le personnage. C'est beau. C'est dramatique mais de façon bien tournée, ce qui rend l'ensemble de ce roman vraiment beau. Il apporte une belle leçon de vie, un beau message d'encouragement, avec un personnage très fort malgré ses moments de déprime.

Samuel est donc un personnage pour lequel on s'attache très rapidement. J'ai beaucoup parlé de lui, parce que c'est le personnage concerné mais aussi parce que c'est son point de vue que l'on suit principalement. De temps à autres, rarement, il y a celui de Clara, son béguin qui a pris ses distances lorsqu'il a eu son accident, et c'est une bonne chose car son point de vue à elle permet de souffler à des moments où l'on se surprend à retenir notre souffle... Elle apporte un peu de fraicheur là où la vie a été dure. J'ai adoré ses réactions, qui ne sont pas toutes très bonnes mais qui explicitent bien les réactions que peut avoir l'entourage de quelqu'un qui devient handicaper.
Les parents de Samuel aussi sont présents, ainsi que son cousin et leur meilleur ami. Ces derniers se connaissent depuis toujours et parlent de tout ensemble, et les parents sont surprotecteurs, ce qui nous saoule autant qu'à Samuel mais qui ne peut pas en être autrement ! On apprend certaines choses aussi par le biais de leurs recommandations et, tout ce petit monde, ça forme une histoire très touchante, très réaliste et, surtout, très complète.

Un roman jeunesse que je ne peux que conseiller. Le côté dramatique ne se ressent pas énormément, il y a un juste milieu. Samuel vit, ou subit, simplement ce qui lui arrive, dans l'ordre des choses. Les personnages secondaires viennent apporter un peu de douceur à un événement qui n'est pas facile à accepter et Samuel est totalement transparent sur ce qu'il ressent. Il y a un parfait juste milieu, avec des mots bien choisis qui en font une histoire touchante et agréable à lire malgré tout.

















20 mars 2019

Love Play








Love play
Isabelle Ross
Sortie en 2019
Ebook













Kathleen vient de décrocher le job dont elle rêvait pour payer les frais de sa prestigieuse université de médecine de Seattle. Guichetière au plus grand stade de baseball de la ville, un job tranquille et sans histoire.
Mais c’était sans compter sur les joueurs de l’équipe professionnelle de Seattle et leur humour un peu con. Surtout lorsqu'ils sont amusés par l'arrivée de cette petite nouvelle au look sage.
Ce sera une autre rencontre qui viendra complètement bouleverser sa petite vie de jeune fille sérieuse...
Il s'appelle James, et c'est la star montante de l’équipe. Un regard envoûtant, un sourire langoureux, une voix suave... et une arrogance odieuse.
Tout ce que Kathleen déteste... Saura- t - elle lui faire face, sans tomber dans son piège... irrésistible... ?





Que dire de cette lecture à part que ce n'est vraiment pas une lecture pour tout le monde ? Ce texte est très érotique. 

Tout commence avec une jeune fille qui vient d'avoir 18 ans et qui va enfin pouvoir quitter son village pour rejoindre la grande ville et faire ses études de médecine. Mais voilà, pour cela elle va devoir se trouver un travail et elle va avoir un emploi au stade de Seattle, qui va lui permettre de rencontrer sont premier partenaire sexuel, qui ne restera pas très longtemps car très vite, elle prend goût pour le pêché de la chaire. Et va ainsi avoir d'autres partenaires et développer ses connaissances sur le sexe. 

Voilà un personnage féminin qui n'a pas froid aux yeux, car quand elle aime ou encore quand elle découvre de nouvelles choses, elle y va à fond. Par exemple, lorsqu'elle décide de découvrir ce que les joueurs du stade racontent sur elle en polonais, elle apprend la langue pour écouter et répondre ainsi dans la même langue. 

L'auteur à trouver ici une histoire qui aurait pu être très intéressante, mais je pense que celle-ci a préféré se concentrer sur les rapports entre le personnage féminin et les hommes qu'elle croise tout au long de l'histoire. Car pour moi, ce livre est beaucoup plus un roman érotique que du new adult (qui en avait pourtant les bases). Mais sinon l'auteur a une plume plutôt fluide dans l'ensemble et elle a facilité la réunion des protagonistes pour leurs ébats. 

En conclusion, ce roman, comme je l'ai dis plus haut, est pour moi un roman érotique donc à mettre entre les mains d'un public bien averti. Mais à part cela, je pense que les personnes qui aiment ce style de lecture devrait apprécier car l'auteur a des textes courts et qui se lisent très facilement.







18 mars 2019

C'est lundi, que lisez-vous ? [237]

(Bannière créée par Frogzine)

Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books.
Galleane a pris la relève après Mallou, où sont regroupés tous les participants.
Tous les participants sont désormais regroupés chez Camille.

Le principe : il suffit de dire, tous les lundis, ce qu'on a lu la semaine passée, ce que l'on est en train de lire et ce que l'on va lire après.






Ce que j'ai lu la semaine passée :


Ce que je suis en train de lire :


Ce que je compte lire après :






Et vous, que lisez-vous ?










17 mars 2019

Un nouveau départ.

A. J. Thomas
Un nouveau départ
MxM Bookmark (Mystère) - 2019
360 pages
18€




Après une confuse nuit de beuverie, Patrick Connelly devient père. Déterminé à être présent pour son fils, Patrick abandonne l’un de ses sports favoris et décide de cacher sa sexualité à jamais. Suite à un divorce brutal et à un violent crime de haine, son fils Jay développe une obsession pour les tags. Avec l’espoir de pouvoir recommencer à zéro, Patrick déménage et emmène Jay à Seattle, sa ville natale. Deux semaines plus tard, son fils est de nouveau arrêté. Alors qu’il s’apprête à venir le chercher, Patrick s’interpose lors d’une agression, mais finit lui aussi par se faire embarquer par la police. Alors qu’il pensait que les choses ne pouvaient être pires, il se retrouve confronté à l’homme le plus sexy qu’il ait jamais vu : le nouveau conseiller pénitentiaire de probation de son fils, Ken Atkins.

Le plus dur, dans le boulot de Ken, c’est de travailler avec des parents peu coopératifs, et Patrick Connelly, qui est incontestablement beau, va être de ceux-là. Mais après avoir passé une nuit torride avec lui suite à une rencontre fortuite, Ken est pris au dépourvu. Alors qu’ils essaient tous deux de faire en sorte que Jay reste sur le droit chemin, il leur devient impossible de résister à la passion qui les dévore. Quand l’agression désamorcée par Patrick revient les hanter et que Jay a de nouveau des ennuis, Ken doit le convaincre qu’assurer le bonheur de son fils ne signifie pas pour autant sacrifier le sien.



Cette romance est une petite perle et elle n'est pas passée loin du coup de cœur ! Si l'on accroche dès le départ (le premier chapitre n'avait pourtant pas été gagné pour moi), on ne peut simplement plus décrocher ! Une magnifique romance où il se passe toujours quelque chose d'intéressant.

Patrick a toujours été homosexuel mais, étant devenu "accidentellement" père, il a préféré faire semblant et être là pour sa femme et son fils. Mais le naturel revient toujours au galop et, après avoir découvert son orientation sexuelle, sa femme décide de divorcer. C'est à Seattle que Patrick et Jay, dont il en a la garde complète, décident de prendre un nouveau départ.
Patrick y rencontre Ken, un agent de probation, celui de son fils, Jay... Ce dernier ne s'est pas arrêté malgré le déménagement, c'est plus fort que lui, il faut qu'il tague et il finit toujours par se faire coincer. Malgré les interdits qui planent au-dessus d'eux, Patrick et Ken n'arrivent pas à étouffer le désir et les sentiments qu'ils ressentent l'un pour l'autre...

Cette romance est juste de l'amour à l'état brut. L'amour d'un père envers son fils (et inversement), l'amour entre frères, l'amour entre amants... C'est un concentré d'émotions que nous offre l'auteure car tout semble si naturel que c'en est beau ! Mais ça ne s'arrête pas là, c'est un petit peu plus complexe qu'il n'y parait.
En effet, avant de rencontrer Ken, Patrick s'est embarqué malgré lui dans une bagarre sur son lieu de travail, voulant protéger un adolescent. Cette affaire se révèle plus importante que l'on ne peut le penser et, même si cette intrigue est bien relégué au deuxième plan, elle n'en a pas moins son importance par la suite. Cette intrigue permet d'apporter un peu de suspense et de l'imprévisibilité à l'histoire, d'autant plus que Patrick et Ken avaient déjà un autre problème à régler, celui de leur attirance, Ken n'étant pas supposé coucher avec le père d'un enfant dont il s'occupe... Ils doivent régler tous ces aléas et c'est ce qui renforcent leur amour. On aurait eu une toute aussi belle romance sans ça mais il faut bien avouer que ça a rajouté de l'intérêt et ce n'est pas du tout déplaisant !
La fin est d'ailleurs surprenante, naturelle également malgré ce qu'il se passe, et apporte un élément supplémentaire qui garde notre intérêt au même niveau jusqu'à la toute dernière page.
Le seul bémol, pour moi, est le langage des deux amants lors des scènes de sexe. Certains mots ne collent tellement pas avec cette romance, avec leur amour... C'est dommage mais ce n'est pas un gros point noir pour autant, d'autant plus qu'il n'y a pas d'abus, que ce soit en terme de scènes de sexe qu'en langage cru.

Les personnages sont très touchants. Je crois qu'il n'y en a pas un seul que je n'ai pas adoré, même dans les personnages secondaires. Un univers presque exclusivement masculin (je crois qu'il n'y a que la patronne de Ken comme personnage féminin) mais il n'est pas difficile de les différencier pour autant. À part peut-être les deux frères de Ken, mais rien de vraiment dérangeant puisqu'ils sont vraiment secondaires. Et ils n'en restent pas moins intéressants !
Ken est un personnage peu sûr de lui. Il est persuadé qu'il ne peut pas plaire à Patrick à cause de sa forme physique. Malgré tout, il ne s'en plaint pas à longueur de temps et ne s'appuie pas sur son sort. Il a juste besoin d'être rassuré et ça fonctionne plutôt bien avec Patrick. Ce qui en fait un personnage attachant, c'est sûrement la volonté et l'humanité qu'il met dans son métier. "Ses" enfants sont très importants pour lui et il met du cœur à ce que tout se passe bien.
Patrick est un personnage qui cache quelques petites choses sur son passé mais il est très humain. Sa façon d'élever son fils, seul, force le respect. Il galère pourtant, mais il reste un exemple et certaines situations les concernant sont vraiment touchantes.
J'ai également beaucoup apprécié Corbin, un personnage secondaire que l'on voit quand même pas mal. J'ai adoré le lien qu'il a avec Patrick, et sa façon d'être en général. Il n'est pas forcément le même dans sa tête et physiquement... ou plutôt vestimentairement. J'ai beaucoup aimé sa façon de penser.

Une romance qui se passe assez rapidement du point de vue des sentiments mais qui n'en est pas moins naturelle et vraiment belle. Ce n'est pas forcément une romance qui fait battre le cœur à mille à chaque instant mais il est difficile d'en décrocher tellement elle est prenante et parfois touchante. Je ne peux que la conseiller !






- Même quand la vie ne se déroule pas comme on l'avait prévu, fit Patrick, ça en vaut la peine.














In My Mailbox [279]

(Bannière créée par Frogzine)

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.
Il a été repris par Lilie en France. Puis par Lire ou mourir, où sont maintenant regroupés tous les participants.













16 mars 2019

Au-delà de nous : One can be two










Au-delà de nous : One can be two
Céline Musmeaux
Sortie en 2018
Ebook













À dix-neuf ans, Rebecca brûle la vie par les deux bouts. Fêtarde, elle a abandonné ses études pour traîner avec ses mauvaises fréquentations. En passant donc par tous les excès, elle s’attire la colère de sa famille et s’en éloigne.
Alors, quand on lui annonce la maladie de sa jumelle, son monde s’effondre.
Pourquoi est-ce tombé sur elle ? Pourquoi n’est-ce pas elle dans ce lit d’hôpital ? Tout un tas de questions envahit la jeune femme.
Elle est l’échec tandis que Laura est la réussite. Cela ne doit pas se passer ainsi.
Elle prépare dès lors un plan machiavélique pour séduire l’homme idéal dont Laura aura besoin après l’opération. La chasse est ouverte, la proie serrée, mais l’amour se commande-t-il vraiment ?







Et bien voilà, c'est fait, je viens de lire mon deuxième livre de Céline Musmeaux et cette fois-ci, je n'ai pas été déçue de ma lecture. Ce roman, je l'ai lu presque d'une traite tellement j'ai eu envie de découvrir les tenants et les aboutissants de la vie des protagonistes. J'avais eu beaucoup de mal avec le premier livre de l'auteur, mais avec celui-ci, tout a été autrement. 

Tout commence avec une jeune femme qui apprend que sa sœur jumelle doit avoir une greffe de cœur si elle veut continuer à vivre. En sachant cela, et en ayant une très mauvaise opinion d'elle-même, Rebecca prend la décision de mettre fin à sa vie pour ainsi pouvoir donner son cœur à sa sœur. Mais Rebecca ne savait pas encore que l'amour allait montrer patte blanche et lui donner une raison de vivre et de prendre goût à cette vie. 

Dans l'ensemble, des personnages qui sont plutôt bien trouvés avec chacun un caractère bien à lui. Bien que le personnage féminin principal semble quelqu'un de fort, elle donne l'impression d'être assez faible par la suite et j'ai trouvé cela dommage, même si l'auteur a mis cela sur le compte de son traumatisme, j'ai été un peu déçue par son personnage. Nous avons aussi les parents de Rebecca qui m'ont fait une très mauvaise impression car entre le père dont je n'arrive pas bien à comprendre pourquoi il en veut autant à sa fille et la mère que l'on voit très peu mais qui ne réagit même pas en voyant le comportement de son mari envers leur fille, cela m'a conduite à ne vraiment pas aimer ces personnages et à ne pas vraiment les comprendre et expliquer qu'ils aient pu en arriver à ce stade. 

Pour ce livre, l'auteur nous fait comprendre, au travers de ses personnages, que tout ne se passe pas forcément comme on le prévoit. Entre la mort, la vie et l'amour, tout est réunit pour nous faire accepter la mort mais aussi toutes les autres choses qui jalonnent une vie. J'ai vraiment pris plaisir avec ce livre, à découvrir la vie des personnages qui sont assez attachants, bien que quelques fois j'ai eu envie de les secouer afin qu'ils se bougent. 
J'ai quand même eu, par moments, la sensation, vers la fin surtout, que le livre se trainait en longueur, et j'ai trouvé cela un peu dommage, car sinon tout était assez bien et donnait envie d'en savoir plus.

En conclusion, je trouve que c'est un livre à lire car il est pas mal dans l'ensemble. Et en plus, j'ai trouvé que ce livre pourrait peut-être aider certaines personnes qui peuvent se retrouver un peu dans la même position que Rebecca et qui se posent des questions sur leur vie. En tout cas, on peut facilement s'identifier à elle. Alors, bonne lecture à tous.







15 mars 2019

Where you belong









Where you belong
Judy Clare
Sortie le 22 février 2019
286 pages
















En pleine procédure de divorce difficile, June n’attend qu’une chose : reprendre sa vie en main, seule. Malheureusement, son ex-mari, Nathan, ne l’entend pas de cette oreille. Lui qui, durant leur mariage, était toujours absent, parti aux quatre coins du monde sur des missions humanitaires, a tout d’un coup décidé d’organiser pour June la lune de miel qu’ils n’ont jamais faite. Si elle veut finaliser son divorce, June n’a pas le choix, elle doit l’accompagner. Elle le rejoint donc à contrecœur à l’aéroport, sans connaître leur destination. Que lui réserve ce voyage très spécial ?






Une romance pas trop mal, mais seulement si l'on ne se base que sur l'histoire car si l'on approfondit un peu plus, je dois reconnaitre que je m'attendais à beaucoup mieux.

Alors que June et Nathan divorcent, celle-ci reconstruit sa vie et en plus elle est sur le point de créer son école d'art. Mais voila qu'elle reçoit les papiers d'un avocat pour lui signifier qu'elle doit réaliser son voyage de noce qu'elle n'avait encore pas fait, sinon elle perdra tout ce qu'elle avait eu à l'issue du divorce.

Les personnages ne m'ont pas fait une très grande impression, je les ai trouvés assez plats, sans vie, comme s'ils avaient besoin que quelqu'un les fasse vivre ou encore comme s'il leur manquait quelque chose. En plus de cela, j'ai trouvé le personnage de la tante assez antipathique et je n'ai pas forcément apprécié.

L'auteur avait entre les mains une très bonne histoire. En plus, sa façon d'écrire est bien mais voilà, si je fais le point, je dois dire qu'avec ces personnages et le texte qui présente parfois des mots en doublon ou des mots manquants, il m'a été assez compliqué de rester concentrée sur ma lecture.

En conclusion, je dois dire que ce livre est très loin de mes préférés. Mais comme chacun à ses goûts, ceci reste uniquement mon point de vue. Et même si j'aurais vraiment aimé apprécier cette lecture et bien cela n'a pas été le cas et de ce fait, je ne peux pas dire que je vous la recommande, même si je pense sincèrement que je retenterais plus tard un livre de l'auteur afin d'avoir un autre aperçu de ses romans. Sur ce, bonne lecture à tous.









Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...