Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

8 janv. 2013

Feed.

Mira Grant
Feed
Bragelonne - 2012
450 pages
24€


2034. Il y a vingt ans, l'humanité a vaincu le cancer. Le rhume n’est plus qu’un mauvais souvenir. Mais elle a créé une chose terrible que personne n’a été capable d’arrêter. Une infection virale. Qui s’est propagée à une vitesse redoutable, le virus prenant le contrôle des cerveaux, avec une seule obsession : se nourrir.
Issus de cette génération sacrifiée, Georgia et Shaun Mason sont les maîtres de la blogosphère, devenue le seul média indépendant proclamant la vérité sur ce qui se passe derrière les barricades. Shaun, la tête brûlée, et Georgia, l’âme du duo, enquêtent sur l’affaire la plus importante de leur carrière : la sinistre conspiration qui se cache derrière les infectés. Et ils sont bien décidés à faire éclater la vérité, même s’ils doivent y laisser la vie.


Mon avis : 

« Feed » est une histoire de zombies mais pas que. Je pense que c'est ça qui m'a dérangé.. Les zombies sont vraiment mis en arrière plan et, à la limite, s'ils n'étaient pas là, cela aurait pu être presque pareil. Néanmoins, c'est un très bon roman, je suis juste passée à côté parce que je ne pensais pas que tout serait centré sur un complot politique... Un peu de politique ne me dérange pas mais quand il y en a beaucoup, je n'arrive pas à accrocher.

Il y a une vingtaine d'années, les hommes on trouvé le moyen d'anéantir le cancer et toutes autres maladies plus ou moins graves. Parallèlement, un virus a fait son apparition et a transformé une bonne partie de l'humanité en zombie. Tout le monde a appris à vivre avec, soit en évitant certaines zones à risque, soit en s'enfermant chez eux. Ils ont mis au point des tests qui leur permettent de savoir qui est infecté ou non, avant que le virus prennent totalement le contrôle du cerveau, ce qui leur permet parfois d'appréhender la menace.
Petit à petit, les blogueurs sont devenus importants aux yeux de la société car ils étaient les seuls à prendre des risques et à dire la vérité sur ce virus et tout ce qu'il implique. Les infos passent désormais par eux.
Georgia, son frère Shaun et Buffy sont des blogueurs. Pendant leur course à l'audience, ils se font embauchés par un candidat à la présidence, Ryman, afin d'assurer sa campagne. Leurs découvertes risquent bien de changer leur vie à jamais...

Je dois dire que, dès la première page, j'ai été plus qu'emballé par le récit ! Georgia Mason est la narratrice et l'on peut donc suivre leur quotidien très mouvementé, ainsi qu'en apprendre plus sur ce virus. Il y a plusieurs éléments vraiment intéressants à découvrir et à suivre, tels que l'importance des blogueurs et ce qu'ils font, ou encore les différents niveaux du virus ; grâce à Georgia, on apprend par exemple que l'on peut en être porteur sans pour autant être infecté.
J'ai commencé à décrocher quand la politique a pris toute la place dans le roman.. Comme on le découvre relativement vite, les zombies ne sont pas le sujet principal, c'est bien la politique qui est mise à l'honneur et je n'arrive pas du tout à m'intéresser à ce sujet. J'ai trouvé des passages longs, très ennuyeux et parfois répétitifs. Le plus addictif étant l'action avec les zombies, je n'ai pas su y trouver mon compte puisqu'il y en a peu comparé à l'importance de la politique.
J'ai renoué avec ce roman aux cent dernière pages à peu près. Il se passe pas mal de choses inattendues et je ne pouvais simplement pas m'empêcher de découvrir où tout cela allait me mener.

Georgia est le personnage le plus important de l'histoire. J'ai tout de suite accrochée avec elle. Elle est pleine d'assurance, de caractère, de hargne. Elle m'a fait un grand effet et la fin du roman m'a quelque peu... dérouté.
Son frère, Shaun, est celui qui amène le plus d'action dans le récit puisqu'il est très casse-cou, peut-être un peu trop même. Toujours à la recherche d'adrénaline, il n'hésite pas lorsqu'il voit un groupe de zombies.. On ne lit pas souvent ce genre de scènes mais ce sont pourtant mes préférées...

En finissant ce roman, je me suis dit qu'il était génial. C'est un excellent roman, je ne peux pas le nier. Ce que je peux simplement lui reprocher, c'est cette absence de zombies alors que le sujet est quand même mis sur le tapis. Outre le fait que je n'aime pas la politique, cette intrigue est superbement menée malgré sa complexité, il y a beaucoup de retournements de situations et au final, on ne sait jamais trop à quoi s'attendre pour la suite. Les personnages sont attachants et bien fouillés ; ils sont tous différents et ont tous une place bien définie dans l'histoire.
Je suis certaine que j'aurai plus apprécié ma lecture si la politique n'aurait pas été omniprésente à ce point. Je ne peux pas dire pour autant que ce roman n'en vaut pas la peine car, au contraire, je le conseille volontiers à tous les amateurs du genre.





 « Mon père ne nous a toujours donné qu'un conseil concernant l'utilisation des munitions face aux zombies, et il me l'a suffisamment répété pour que je le retienne : quand il ne te reste qu'une seule balle et que tu penses n'avoir aucune chance de t'en sortir, garde-la pour toi. C'est la meilleure solution. »



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...