Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

9 janv. 2017

King's Game Apocalypse.

Nobuaki Kanazawa
King's Game Apocalypse
Lumen - 2016
413 pages
15€
1. King's Game / 2. King's Game Extreme / 3. King's Game Origin / 4. King's Game Spiral / 5. King's Game Apocalypse


La fin du King’s Game approche ! Cette fois, le défi diabolique lancé tous les soirs à minuit n’est plus seulement réservé à une poignée de malheureux, mais s’adresse aux lycéens du pays tout entier… Le reste de la nation suit les événements à la télévision, où défilent les messages abjects du roi.

Lorsque le premier ordre tombe – tous les lycéens de la préfecture de Hiroshima sont sommés sous peine de mort de rejoindre en moins de 24 heures la région voisine d’Okayama –, trois amis décident de s’y plier. Mais pour Tomohisa, Shûichi et Yuka, qui croient à une simple plaisanterie, c’est surtout l’occasion de sécher les cours. Jusqu’à ce que la terrible sanction s’abatte sur les réfractaires…

La menace est claire : des dizaines de milliers d’adolescents sont bel et bien en danger de mort ! Nos jeunes héros sauront-ils résoudre l’énigme du jeu du roi afin de parvenir à survivre et à empêcher les massacres ? Dans ce nouvel opus de King’s Game, l’enjeu monte encore d’un cran. Cette fois, c’est une véritable apocalypse qui s’annonce !


Mon avis :

Ce cinquième tome est celui qui m'aura le moins plu... J'étais impatiente de le lire mais je n'y ai pas retrouvé tout ce que j'adorais dans les tomes précédents : la tension permanente, le suspense insoutenable parce qu'on attend le dénouement avec impatience, les révélations chocs... Bref, ce n'est pas une déception, j'adore toujours autant l'univers, mais je le trouve nettement en dessous des autres. Toutefois, la fin me donne toujours autant envie de poursuivre l'aventure !

Le Roi ne s'en prend plus uniquement à des classes de lycéens. Cette fois, c'est tout le Japon qui est concerné par le Jeu du Roi ! Le premier ordre est donné aux lycéens de la préfecture de Hiroshima, afin qu'ils se rendent en 24 heures maximum à Okayama, sous peine de mort immédiate une fois le délai passé. Tout le monde pense à une plaisanterie. Certains se prêtent au jeu et y vont, histoire de s'amuser un peu, d'autres ne font rien et le châtiment tombe... C'est à ce moment-là que Tomohisa, Shûichi et Yuka, trois amis, se rendent vraiment compte de la dure réalité de ce jeu. Et ça ne fait que commencer...

C'est avec grande impatience que j'attendais ce tome, d'autant plus que je pensais que c'était le dernier, je m'attendais donc à de belles révélations pour clôturer cette saga si addictive. Mais je ne suis finalement pas sûre que ce soit le dernier et, bien qu'il y ait quelques petites nouvelles révélations, je n'ai pas autant accroché que d'habitude...
L'angoisse est toujours présente car cette fois un pays tout entier est ciblé. Le ton monte d'un cran et c'est ce qui attire dans les premières pages. On veut savoir ce que le Roi réserve à tous ces lycéens. Mais j'avoue que mon enthousiasme a fini par retomber arrivée à peu près à la moitié du roman. Les personnes visées sont plus nombreuses, le stress est donc plus grand, mais l'action qui suit les ordres est raconté bien plus en détails et, je n'avais qu'une hâte à chaque fois, terminé la lecture de l'ordre en question pour enfin avancer dans l'histoire, parce que ça devenait lassant... De plus, il n'y a que trois ordres. Alors certes, ils sont bien trouvés et ajoutent de la nouveauté au Jeu, mais ils sont trop décortiqués et ça m'a empêché de vraiment apprécier ce que je découvrais.
On a également le schéma typique des personnages : ceux qui sont prêts à tuer pour survivre et ceux qui font tout pour que la paix revienne... Ça me plait comme procédé, c'est comme ça dans tous les tomes, mais je n'ai pas réussi à m'y faire ici, je n'ai pas réussi à accrocher aux personnages et je pense que ça vient surtout des ordres détaillés trop longuement... Par contre, on peut toujours découvrir des scènes bien glauques et flippantes quant aux réactions de certains personnages qui prennent le jeu très au sérieux. Moins que dans les autres tomes, même la manipulation on la rencontre moins. Mais c'est toujours présent quand même.

Concernant les personnages, je n'ai pas réussi à m'attacher à eux. À aucun d'entre eux. J'étais habituée à Nobuaki et à Natsuko, il y avait un réel lien entre ces personnages dans les tomes précédents et, repartir sur d'autres personnages qui sortent presque de nulle part, c'est dur de s'y faire. Les protagonistes des tomes précédents reviennent dans les conversations de temps à autres donc on sent encore leur importance et leur lien avec le jeu mais ils ne sont pas assez présents pour moi...
On suit également le point de vue d'un membre du gouvernement. Ça ne sert pas beaucoup l'intrigue de le suivre mais ça permet d'ajouter un peu plus de crédibilité à l'histoire : les autorités ne peuvent plus fermer les yeux sur les événements étranges qui se déroulent et, cette fois, on s'en rend bien compte. Ça dramatise davantage le Jeu du Roi et ce n'est pas plus mal.

Ce cinquième tome n'est donc pas une déception mais je n'ai pas retrouvé pour autant tout ce que j'adorais dans les tomes précédents. C'est toujours fluide et addictif mais je décrochais assez rapidement et je me sentais trop souvent extérieure à l'histoire pour vraiment l'apprécier. Toutefois, j'ai hâte de découvrir la suite et le fin mot de l'histoire !

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...