Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

19 mars 2017

Le jour où : la France est devenue la France / on a mangé tous ensemble.

Thierry Lenain - Thanh Portal
Le jour où la France est devenue la France / Le jour où on a mangé tous ensemble
Nathan (Le jour où...) - 2017
32 pages
5€90
Dès 7 ans


Le jour où la France est devenue la France :
Chaque semaine, dans la classe , il y a le moment du Pourquoi. Ce matin, Tovi demande à la maitresse : "Maitresse, pourquoi tu es noire?" Tovi pense qu'il est blanc parce qu'il est français. Mais Miradie est noire et elle est française ! On peut aussi avoir les yeux bridés comme Chizuka et être français, s’appeler Brahim et être français, ou avoir des tâches de rousseur comme Tovi et être français… Est-ce que la France elle-même ne viendrait pas d'ailleurs ?

Le jour où on a mangé tous ensemble :
Aujourd'hui la maitresse propose à la classe de pique-niquer tous ensemble. Tom veut apporter du saucisson, mais Tovi n'a pas le droit de manger du cochon. Le saucisson de cheval fait pleurer Alima qui a peur que l'on mange son poney. De toute façon, Malwen doit manger du poisson parce que demain c'est vendredi. Quel casse-tête !






Mon avis :

Ces deux romans sont idéal pour les enfants de 7-11 ans qui sont un peu réfractaires (ou non) à la lecture et qui se posent des questions sur la société en général. Dans l'un, on découvre pourquoi la France s'appelle comme ça, mais pas seulement, et dans l'autre, on découvre l'alimentation suivant les religions.

Je disais que cette collection est idéale pour les jeunes lecteurs, qu'ils commencent à lire ou qu'ils soient réfractaires à la lecture, car c'est bien pensé : il y a peu de pages (moins de 30 en ce qui concerne le texte intégral), peu de texte par pages également, et le sujet est suffisamment expliqué malgré tout ! Pour l'exemple, ma fille qui ne lit que depuis cette année, qui préfère s'entrainer sur des albums parce qu'il y a peu de texte, n'a pas été rebutée par ces livres. Elle tique un peu quand c'est une page complète (tout est relatif, c'est égal à 15 lignes) mais il n'y en a que deux ou trois, elle se décourage donc moins vite !

Pour parler du thème des livres, je suis complètement fan de la façon dont l'auteur met des sujets en scène simplement et efficacement. Pour le décor, il s'agit d'une classe où la maîtresse interagit avec ses élèves sur les sujets concernés.

Pour l'histoire de la France, c'est Tovi qui demande à la maîtresse pourquoi elle est noire. J'aime beaucoup ce livre parce qu'il n'est pas question que de la provenance du nom de la France mais également de remettre les choses à sa place. Je m'explique. Dans ce livre, Tovi pense qu'il est blanc parce qu'il est français mais Miradie intervient en disant qu'elle est française aussi et pourtant, elle est noire. Tout le monde se questionne alors, et je trouve que l'auteur répond efficacement à cette question :


- Miradie a raison, dit la maitresse. Un Français peut avoir la peau blanche ou noire... ou même verte ! Un Français peut être brun comme Brahim ou roux comme Tovi. Un Français peut avoir les yeux bridés comme Chizuko ou les yeux ronds comme Malwen. Un Français peut s'appeler Guillaume comme Guillaume ou Andji comme moi. Être français, ça n'a rien à voir avec tout ça.


L'auteur explique donc pourquoi nous ne sommes pas tous pareils, tout en étant français malgré tout. Puis il explique d'où provient le nom de la France, tout aussi efficacement et simplement que le reste.

Pour l'histoire de la nourriture "autorisée" suivant les religions, c'est un jour de pique-nique que cela se passe. Il y a beaucoup d'enfants différents dans cette classe, qui ont des religions et des coutumes différentes, et lorsque Tom veut apporter un saucisson, ça crée un gros conflit ! Tovi ne peut pas manger de cochon puisqu'il est juif. Lorsque Malo propose d'amener du saucisson de cheval à la place, Alima, qui a un poney, s'affole et ne peut pas manger de cheval ! Même le saucisson de dinde ne convient pas à tout le monde puisque Chizuko est musulman et ne peut manger que de la viande halal. Malwen met d'accord tout le monde : le saucisson, ce n'est pas possible tout court car elle est catholique et le vendredi, c'est poisson (bien que Miradie, qui est catholique également, ne soit pas d'accord avec elle). Alors la maîtresse trouve LA solution et en profite pour faire un rapide cours sur l'alimentation qui peut remplacer la viande, tout en étant équilibrée... Nous n'assistons pas à ce fameux cours (peut-être une prochaine fois ?), mais nous en apprenons bien plus sur les traditions de tout un chacun !

Un beau coup de cœur pour ces deux romans qui expliquent clairement et simplement ce que l'on doit savoir sur des sujets pas toujours évidents à expliquer. Les remarques entre élèves sont pertinentes et entrainantes. Le lecteur se prend au jeu et veut en savoir davantage.



















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...