Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

10 févr. 2020

La mort n'est qu'un début.

Ambelin Kwaymullina - Ezekiel Kwaymullina
La mort n'est qu'un début
Rageot - 2020
256 pages
14€90




Beth est morte. Et depuis, son père, policier, est le seul qui puisse encore la voir et l’entendre... mais il est submergé par son deuil. Pour l’aider à refaire surface, Beth l’encourage à s’investir dans une nouvelle enquête : suite à l’incendie d’un orphelinat, un cadavre a été retrouvé et deux hommes ont disparu. Qui sait, ce mystère pourra peut-être détourner son père de sa tristesse ? Intriguée, Beth se lance elle aussi dans l'enquête. Elle fait bientôt la connaissance d’Isobel, une fille étrange qui parle par énigmes...



La couverture et le titre m'ont tout de suite intriguée, sans même parler du résumé. Bref, il a réuni suffisamment d'éléments pour que je m'y intéresse de plus près et je ne le regrette absolument pas, malgré une enquête peu approfondie à mon goût, ou plutôt très rapide.

On commence l'histoire directement dans le vif du sujet avec le "fantôme" de Beth, qui a décidé de rester auprès de son père après sa mort pour l'aider à supporter la douleur causée par la perte de sa fille. Il est le seul à pouvoir la voir et l'entendre, ce qui lui fait autant de bien que de mal. Pour l'aider, Beth tente de le motiver à s'occuper d'une nouvelle enquête. En effet, un incendie s'est déclaré dans un orphelinat, où un cadavre a été retrouvé mais impossible de connaître son identité. Suite à cet incendie, deux hommes ont disparu, ce qui éveille les soupçons de Beth et son père. Cet incendie n'était peut-être pas un accident... Dans cette enquête, ils font la connaissance d'Isobel qui sera, contre toute attente, d'une grande aide...

Ce livre se dévore littéralement. Surtout dès que l'on fait la rencontre d'Isobel. C'est un personnage très étrange et les chapitres qui sont de son point de vue le sont tout autant. Elle raconte son histoire à Beth et son père mais de façon très énigmatique. Personnellement, c'est ce qui m'a poussé à en lire toujours davantage. On ne sait jamais trop si elle invente une histoire, pourquoi elle raconte de telles choses, mais on a envie de savoir, on a envie que tout ça se démêle. Ce qui rend le final bien plus intéressant et percutant. On finit enfin par tout comprendre. Je cherche encore comment le père de Beth a pu comprendre mais le fait est que dès que la lumière se fait dans sa tête, tout se dévoile progressivement pour nous aussi et c'est très plaisant de faire ces rapprochements. Malheureusement, ça diminue un peu la crédibilité de l'enquête. Disons qu'elle ne se fait pas de façon traditionnelle, c'est peut-être ce qui est déroutant, donnant cette impression de survole quant à l'enquête en elle-même. Mais ça ne gâche en rien la lecture globale, ni même la découverte de cette fin tant la façon d'y parvenir est bien trouvée.

Beth est un personnage pour lequel on s'attache assez rapidement et facilement. Malgré son état de fantôme, elle se pose des questions, autant sur elle que sur son père, ou même sur son rôle auprès de lui. Ça la rend vraiment agréable à suivre. C'est aussi le cas pour son père. Absolument tous les personnages se dévoilent et évoluent d'une façon ou d'une autre, les rendant très intéressants.

En bref, c'est une histoire racontée de façon très originale que nous proposent les auteurs, avec pour thèmes le deuil ainsi que le racisme et ce qu'il peut en découler. Certains chapitres incompréhensibles en plein milieu de l'histoire finissent par prendre tout leur sens à la fin, ce qui est très agréable à découvrir.

















Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...