Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

22 nov. 2017

Poppy et les métamorphoses.

Laurie Frankel
Poppy et les métamorphoses
576 pages
21€90



La vie d'une famille aimante et chaotique se retrouve bouleversée quand leur cinquième enfant, un garçon, annonce qu'il veut être une fille. Le cercle familial tente de composer avec cette nouvelle donne tandis que l'environnement social le rejette. Un jour, le secret explose au grand jour. Chaque changement apporte son lot de difficultés, mais il produit aussi de petits miracles.


Le sujet m'intéressant fortement, j'ai été tout de suite attirée par ce roman et je n'en suis pas du tout déçue ! Quelques passages sont un peu longs à lire mais il se lit rapidement malgré tout et avec une bonne dose de réflexions en prime !

Penn et Rosie ont quatre garçons et ont bien envie d'un cinquième enfant, histoire d'avoir une fille. Ils font tout (surtout pour Rosie) pour y parvenir mais rien ne marche, c'est encore une fois un garçon qui voit le jour, Claude. Quoi qu'avec les années qui passent, rien n'est moins sûr. Claude ne se comporte pas comme tous les garçons de son âge, préférant ce que préfèrent habituellement les filles, dont porter des robes, sacs, etc. Et pourquoi pas ?

Je ne suis pas habituée à lire ce genre de roman, je n'en lis que très peu et c'est peut-être pour ça que j'ai un peu peiné car, malgré tout, les pages ont défilé toute seule, il se lit vraiment rapidement malgré le nombre de page, sans être redondant.
On fait donc la connaissance de la famille Walsh-Adams composée de Rosie et Penn, les parents, ainsi que leur quatre garçons : Roo, Ben et les jumeaux Rigel et Orion. Une famille assez atypique de par leur nombre et leur façon de vivre, le père travaillant à la maison. Du moins, c'est comme cela qu'on les voit. Puis vient le cinquième enfant, Claude, qui va rendre la famille bien plus atypique... En effet, dès le plus jeune âge, Claude ne s'intéresse qu'aux trucs de filles. Rien d'inquiétant pour les parents, c'est surtout l'entourage qui se pose des questions, notamment l'école. Les parents, mais aussi les frères, l'acceptent tel qu'il est à la maison mais ont tous des inquiétudes pour lui à l'extérieur. À la maternelle, Claude voudrait déjà changer de nom et voudrait qu'on l'appelle Poppy, au grand bonheur de sa mère... Ils doivent donc tous composer avec cette différence, l'encourager sans toutefois aller trop loin, à cause des autres.

Ce qui m'a énormément plu dans ce roman c'est tout d'abord la famille en elle-même. Ils sont tellement ouverts, tellement proches de leurs enfants et frères, tellement solidaires, tellement tolérants et patients ! Mais c'est également la façon dont ils abordent la différence de Claude qui m'a touchée. Ils se remettent sans cesse en question, se demandent constamment ce qu'il pourra advenir de leur enfant si unique au lendemain ; des questions sur la vie, sur les choix, sur ce qui rend heureux, sur le rôle de parents... Ce qui nous pousse nous aussi à la réflexion et cette histoire apporte une réelle bouffée d'air frais. On voit les choses différemment, autant du point de vue de Claude, le personnage directement concerné, que par celui de l'entourage proche.

Ce roman peut convenir à tout le monde, même sans que l'on accroche au thème car ce qui en ressort beaucoup, c'est principalement l'amour de la famille, celui que l'on a pour ses enfants. C'est juste magnifique à lire. Autant j'ai pris plaisir à découvrir l'évolution de Claude, à voir comment tout le monde fait (ou pas) avec, autant j'ai adoré le lien qui les unit tous. Un roman que je recommande vivement !


















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...