Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

30 mai 2016

Online, the comic - Tome 1.

Tsukasa Kyoka - Midori Amagaeru
Online, the comic (Tome 1)
Delcourt - 2016
192 pages
7€99


Mai Yashiro est une jeune fille qui mène une vie tout à fait ordinaire. Mais son existence bascule le jour où elle reçoit un mystérieux jeu vidéo dans sa boîte aux lettres. Elle va alors être obligée d'affronter en duel des adversaires de plus en plus forts ! Quand l'un des deux joueurs perd une partie,  il est condamné à être mutilé ou voir un de ses proches mourir.




Mon avis :

Un premier tome qui annonce une série qui sort un peu de l'ordinaire. On est dans un survival game mais il n'y a pas de mort brutale ou inévitable, dans l'immédiat du moins, et c'est là qu'est la différence.

Mai fait partie des malchanceux qui reçoivent une console portable "maudite". Elle ne connait pas encore cette console, ni le jeu qui l'accompagne, et encore moins les enjeux de sa participation mais elle n'a pas le choix d'accepter de jouer quand la console l'avertie que si elle refuse, c'est sa famille et ses amis qui mourront. Elle tente donc de jouer, sans même connaître les règles, ni en quoi consiste réellement le jeu... Heureusement, un nouveau personnage l'aide lors d'un combat cérébral qu'elle entreprend pour pouvoir récupérer le pied d'une joueuse complètement paralysée...

L'histoire a ses défauts mais également de bonnes choses qui sont tout de suite captivantes. 
Ce que l'on peut voir comme un défaut, d'une part, c'est le rythme du récit. On nous explique beaucoup de choses au début, quand Mai commence à jouer, et c'est plutôt lourd à lire, ça traine un peu mais c'est toutefois très intéressant ! 
De ce que l'on sait au début, le jeu consiste à faire des combats cérébraux dans un premier temps pour déterminer l'avantage ou l'inconvénient que le joueur et l'ennemi auront. Ces combats cérébraux ne sont ni plus ni moins que des copies de vieux jeux vidéos de combats pour le graphisme ; pour la façon de procéder, il suffit juste de faire un choix dans une liste proposée (en gros : attaquer, contrer ou parler, où d'autres choix s'affichent pour ce dernier). C'est l'intellectuel qui est donc mis en avant dans un premier temps mais j'ai néanmoins été un peu déçue que cela se passe de cette façon. Il s'agit d'être plus malin que son adversaire pour avoir un avantage lors du vrai combat à venir mais la façon de procéder casse un peu le rythme de tension qui avait commencé à tomber dès l'entrée dans le jeu... De plus, l'ennemi qui parait bien flippant au départ, devient vite un petit domestique bien sympathique... C'est dommage, là, ça casse complètement le gore et l'angoisse qu'on aurait pu voir se profiler.

Autre chose intéressante tout de même, ce sont les conditions pour rester en vie, au final. On ne meurt pas tout de suite si on perd un combat. On perd d'abord l'usage de certains de nos membres, mais réellement, pas dans le jeu. Les jambes, les mains, les yeux, les oreilles, le nez, la bouche ainsi que le cœur. Si le cœur cesse de fonctionner, évidemment, on meurt, mais la mort n'est pas forcément pour tout de suite... Il faut aussi obtenir un certain nombre de points quotidiennement si l'on ne veut pas perdre une partie de son anatomie, il faut donc jouer très souvent, autant pour s'entrainer que pour rester en vie...

Par la suite, Mai se retrouve mutée dans une autre branche de son entreprise. Elle ne savait pas, mais cette branche s'est spécialisée dans ce jeu afin de créer un guide complet pour éviter un massacre, étant donné que des morts inexpliquées n'arrêtent pas de se produire. Mai va travailler aux côtés du jeune homme qui l'avait aidée lors de son premier combat cérébral, Asagi, qui est d'ailleurs une connaissance de la jeune fille même si elle ne s'en souvient pas... Il va beaucoup l'aider par la suite pour qu'elle puisse mieux connaître le jeu et choisir le travail qui lui convient le mieux : force principale, recrutement ou sauvetage. Elle ne décide pas dans le premier tome mais on se doute très bien de sa réponse et c'est, de mon avis, la meilleure qu'elle pouvait prendre !

Je suis un peu mitigée quant aux graphismes. Clairement, les dessins sont superbes et il y a certains ennemis magnifiquement dessinés (genre, La faucheuse, pour n'en citer qu'un) mais il y a certains moments où j'ai eu un peu de mal, notamment aux changements soudains de comportement d'Asagi. Il est vite embarrassé face à Mai et, pour moi, la qualité du dessin change radicalement. Ça n'enlève rien à l'intérêt de l'intrigue mais disons que ça fait partir l'histoire un peu dans tous les sens dans ces moments-là.

L'histoire est un peu lourde à lire par moments à cause des nombreuses explications mais celles-ci sont néanmoins très intéressantes et captivantes. Dommage que les modifications de certains dessins, rendus moins sérieux qu'à l'habitude, réduisent l'angoisse et la tension. Ce sont ces dernières qui pourraient tout changer à cette série. De plus, Mai a un côté tellement innocent, tellement "je fais au pif mais j'y arrive quand même, tout est beau dans mon monde", que ça n'aide en rien à garder une atmosphère macabre... Il me tarde tout de même de découvrir la suite car j'ai bien accroché à ce premier tome malgré ses petits défauts et j'ai bien envie de voir où l'auteure compte nous mener. 





















2 commentaires:

  1. Est-ce que ça peut ressembler à Darwin's Game? Car j'ai l'impression que c'est dans la même veine que ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui un peu vu que ce sont deux survival game mais j'ai trouvé celui-ci original et bien plus développé que ce que j'ai pu lire dans ce genre jusqu'à maintenant ^^ à voir ce que donne la suite du coup. Mais je pense que ça pourrait te plaire ^^

      Supprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...