Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

10 juil. 2014

Ses deux papas.

Ariel Tachna
Ses deux papas
229 pages
6$99


Srikkanth Bhattacharya est le célibataire gay par excellence et parfaitement heureux de l’être, jusqu’à ce qu’il reçoive un appel de l’hôpital local lui annonçant que sa meilleure amie est morte en couches. Sri avait accepté de donner son sperme afin que le rêve de maternité de Jill se réalise, mais il ne s’était pas attendu à être responsable d’une petite fille. Il décide de la placer dans une famille adoptive, mais une fois qu’il la voit, Sri ne peut se résoudre à le faire, et se débat maintenant pour apprendre à s’occuper d’un nouveau-né.

Son colocataire et ami, Jaime Frias, propose de l’aider, ne se doutant pas qu’il allait tomber amoureux du bébé et de Sri. Tout semble parfait jusqu’à ce qu’une visite des Services Sociaux plonge Sri dans le désarroi, lui donnant l’impression qu’il doit choisir entre sa fille et une relation avec l’homme qu’il était venu à aimer.


Mon avis :

Srikkanth se retrouve père du jour au lendemain, lorsque sa meilleure amie, Jill, est morte en donnant naissance à leur fille. Il est gay, mais Jill voulait tellement avoir ce bébé qu'il s'est proposé pour donner son sperme et donc offrir le plus beau cadeau à sa meilleure amie. Mais rien ne s'est passé comme prévu et, ne pouvant se résoudre à la laisser à l'adoption depuis qu'il l'a vue, il prend la décision de la ramener chez lui, où vivent également ses deux colocataires, pour élever sa fille. Ce père débutant a donc tout à apprendre et il se rend vite compte que rien n'est plus difficile que d'élever un enfant, surtout quand l'on n'a aucune base... Heureusement, Jaime, l'un de ses colocataires et ami de longue date, l'aide dans chaque pas de l'apprentissage d'un nourrisson. Cette aide rapproche d'ailleurs étroitement ces deux hommes...

L'idée était bonne et promettait d'être très touchante mais, malheureusement, je n'ai pas adhéré tout le temps... J'ai trouvé que les choses n'étaient pas assemblées très subtilement, on se perd un peu dans le temps (du moins, on est souvent étonné de constater que plusieurs mois se sont écoulés, comme s'ils sont tombés d'un seul coup) et les conversations, voire même certaines situations, font très peu naturelles ! Soit les situations s'éternisent plus que nécessaire, avec des détails que l'on a déjà lu peu de temps auparavant, soit les conversations sont tellement longues qu'on sent tout de suite que ça sonne faux (quand Jaime explique certaines choses sur les bébés à Sri par exemple ; non seulement on ne les dirait pas de cette façon, mais en plus, on n'en dirait pas autant...). Au début, j'ai souvent eu l'impression d'avoir un cours sur la façon de s'occuper d'un nouveau-né, puis Sri étant un peu plus à l'aise dans son rôle de père, j'ai apprécié petit à petit ce que je lisais. Certains passages sont très touchants et m'ont donnée des frissons mais le style d'écriture m'a toujours ramenée les pieds sur terre... Ce n'est définitivement pas assez naturel pour moi.
De plus, les scènes de sexe ne dénaturent pas : expéditives et assez loin d'être sensuelles, sans parler du fait que Jaime se contredisait tout le temps dans ses décisions (ce qui devenait lassant et prévisible)...

Sri est un personnage qui fait naturel, néanmoins, dans sa façon d'être. On le sent complètement débordé au départ (qui ne le serait pas dans sa situation ?), puis tourmenté lorsque les services sociaux débarquent et sèment la peur dans leur petit quotidien. On sent qu'il s'est sincèrement attaché à sa fille et qu'il rempli bien son rôle, sans en faire trop, ni trop peu.
Par contre, Jaime, il en faisait beaucoup trop. Tout le naturel s'envolait lorsqu'il était présent. Et, en galère ou pas, le fait qu'il soit à ce point une encyclopédie vivante des bébés sur pattes m'a vraiment agacée... Il a réponse à tout, ne doute jamais (pas par rapport à Sophie, le bébé, du moins) et pense toujours avoir raison sur tout... Du moins, c'est comme ça que je le ressentais. Il n'est pas forcément énervant à lire mais je n'aime pas ce genre de personnalité...

J'ai lu ce roman en très peu de temps et je suis tout de même ravie d'avoir lu des passages touchants et voir que certains sujets comme l'homophobie (ou le problème des gens à ce qu'un couple gay ait un enfant...), l'homoparentalité ou encore la paternité exclusive soient inclus dans l'histoire. Mais le style de l'auteure n'est définitivement pas pour moi...







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...