Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

31 août 2013

Une fille vraiment bien.

Kerry Cohen Hoffmann
Une fille vraiment bien
Bayard Jeunesse (Millézime) - 2013
261 pages
12€50


Depuis la mort de son frère aîné, Lindsey, 15 ans, se met en quatre pour satisfaire son entourage. Élève modèle, fille serviable et amie compréhensive : tout le monde peut compter sur la gentille Lindsey. Pourtant, la gentille Lindsey aimerait parfois envoyer tout balader : ses parents, qui font comme si son frère n'avait jamais existé ; sa meilleure amie et la jalousie dont celle-ci fait preuve quand le nouveau du lycée s'intéresse à elle ; ses obligations d'ambassadrice des classes de seconde... Et bientôt, la gentille Lindsey commence à voler. Très vite, elle ne peut plus s'en empêcher...


Mon avis :

Lindsey a tout pour être heureuse. Une famille, séparée mais encore un minimum présente ; meilleure élève des classes de seconde, au point d'être nommée ambassadrice des secondes ; des amies présentes pour elle, - et certaines populaires, ce qui est un plus pour son image ! ; une voix en or... Excepté que toutes ces obligations commencent à lui peser. Après la mort de son frère dans un accident de voiture, sa famille s'est déchirée et fait comme si de rien n'était : sa mère partie avec un autre homme loin du foyer familial, son père obnubilé par son travail depuis qu'il a commis une faute professionnelle, sa sœur qui n'écoute plus rien et n'en fait qu'à sa tête... Le sujet de l'accident est devenu tabou. Sans compter la jalousie maladive d'une de ses amies depuis que Kyle est arrivé au lycée... Lindsey en a assez d'être la gentille fille qui doit montrer l'exemple pour que tout aille bien, elle aussi va mal et voudrait qu'on fasse un peu plus attention à elle. Elle se tourne alors vers des vols. D'abord des vols anodins envers son père, puis cela devient incontrôlable ; elle ne se fait jamais prendre et ne sait plus comment s'arrêter...

Ce roman aborde les maux liés à l'adolescence, et tout ce qui finit par se dégrader après la mort d'un proche. Puisque que personne fait réellement attention à elle et à ce qu'elle ressent, Lindsey ne trouve qu'un seul échappatoire pour faire sortir sa colère et pour qu'on la remarque enfin : voler. Plus elle souffre, plus elle vole. Elle sait que ce n'est pas bien, ne profite même pas des biens volés, mais elle ne peut pas s'en empêcher. La cleptomanie n'est pas un sujet si anodin et est abordé avec beaucoup de réalisme et de naturel
La narration est du point de vue de Lindsey. On peut ainsi comprendre ce qu'elle ressent et voir la situation se dégrader de son propre point de vue. Tout arrive progressivement : on apprend d'abord à connaître Lindsey, sa famille, sa vie au lycée, avec ses amies, ainsi que sa lente descente vers la dépression. Avant qu'elle ne puisse totalement remonter la pente...

Lindsey est à la fois énervante et touchante. Énervante parce qu'elle veut toujours tout bien faire, pour être bien vu et aimée de tous, parce qu'elle est de nature gentille aussi et qu'elle n'a pas envie de décevoir son entourage. Mais vu les circonstances, on comprendrait pourtant très bien qu'elle lâche un peu de mou, qu'elle en fasse moins et qu'elle soit un peu plus elle-même... Tout cela la rend en même temps touchante, parce que, justement, c'est une jeune fille qui ne va pas bien, qui est dépassée par les événements et qui a seulement besoin qu'on fasse un peu plus attention à elle, qu'on l'écoute...
Kyle a d'ailleurs un rôle très important pour aider Lindsey... S'il n'y a pas de grands changements au départ, parce que Lindsey n'est pas assez sûre d'elle, la situation finit par évoluer et ce personnage contribue à lui ouvrir les yeux... Il est protecteur, ouvert et patient.
Outre les amies de Lindsey qui sont parfois insupportables, ce sont ses parents qui m'ont choquée. Sa mère a déménagé loin de tous et plus les jours passent, moins elle connait ses filles... Son père est psychiatre mais n'est pourtant pas présent pour écouter ses filles lorsqu'elles en ont besoin (le comble !). Pourtant, il n'a pas tout à fait le mauvais rôle, car lui aussi est dépassé par certains événements et est toujours en période de deuil... Ce personnage évolue tout autant que Lindsey et la fin n'en est que plus touchante !

Une histoire touchante et réaliste sur l'adolescence en période de deuil, sur l'amour, la famille, mais aussi sur l'importance d'être soi-même, de dire ce que l'on ressent et de faire ses propres choix. 
L'auteure a une écriture fluide et ne nous offre pas une histoire déprimante bien au contraire, plutôt une leçon de vie, un apprentissage vers une certaine liberté pendant l'adolescence, sans ton moralisateur.







Si quelqu'un pouvait me prendre Mark, pourquoi ne pouvais-je pas prendre quelque chose, moi aussi ?


Je ne savais même pas ce que je venais de prendre. Peu importait que ce soit un porte-clés ou un paquet de chewing-gums. Ce n'était pas l'objet qui comptait, mais l'acte. Voler. En remplissant mes poches, j'avais enfin l'impression d'exister.



2 commentaires:

  1. je suis passée à côté de ce titre qui me plait bcp ! merci pour ce billet, je comptais faire un tour à la fnac demain, possible que je reparte avce :-)

    RépondreSupprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...