Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

5 mars 2013

Moi et Becca.

Paige Harbison
Moi et Becca
Harlequin (Darkiss) - 2013
440 pages
14€50


La nouvelle, l'intruse - voilà tout ce que je suis pour les élèves de Manderley. On ne me pardonne pas d'avoir pris la place libérée par Becca. La belle, la parfaite, l'irremplaçable Becca ! Un véritable fantôme accroché à mes basques, auquel tout le monde me compare sans cesse. Il faut dire que Becca n'a pas vraiment « quitté » Manderley : un soir, elle a mystérieusement disparu. Et je crois bien que, si je veux qu'on m'accepte, il va falloir que je découvre ce qui lui est arrivé...


Mon avis :

Il y a tellement de choses à dire sur ce roman que je ne sais pas par où commencer. Pour la petite anecdote : après une soixantaine de pages, je me suis demandée dans quoi je m'étais embarquée avec ce livre, j'avais un peu de mal à accrocher avec le personnage principal - La nouvelle -, quant à Becca, elle n'a rien d'un personnage que l'on peut adore dès le premier instant, sans parler du fait que je me demandais où était l'intérêt de ce roman... Et pourtant, j'ai lu les 400 pages restantes en une après-midi, dès le lendemain. Impossible de décrocher. Je tenais à raconter cette anecdote parce qu'en temps normal, ce n'est pas possible pour moi de lire autant en une journée, vie de famille oblige. Et pourtant !

Je viens de me rendre compte, en cherchant mes mots pour faire un petit résumé personnel, que La nouvelle n'a jamais été nommé dans le roman... Je pensais avoir un trou de mémoire et me dire qu'elle ne m'avait pas marqué tant que ça mais en cherchant dans le livre, à certains moments clés (comme les passages où les élèves de Manderley se présentent à elle par exemple...), son prénom n'est jamais écrit. Personne ne l'appelle autrement que La nouvelle ou beauté ou encore ma grande et elle reste La nouvelle jusqu'à la fin... Soit dit en passant, ça ne m'a jamais dérangé pendant ma lecture !

Ses parents pensaient lui faire plaisir en lui annonçant qu'elle avait enfin une place à Manderley. Elle rêve d'y aller depuis des années mais il n'y avait jamais de place et maintenant qu'elle se sentait bien avec ses amis ainsi que dans son école, la voilà contrainte de partir pour ne pas froisser ses parents. Elle va très vite se rendre compte que laisser sa famille et ses amis derrière elle n'est pas le pire de ce qu'il pouvait lui arriver. En effet, à Manderley, tout le monde est omnibulé par Becca, une jeune fille qui a mystérieusement disparu un soir de mai. Son étiquette de nouvelle lui colle à la peau et personne n'est décidé à ce qu'il en soit autrement, parce que la plupart des élèves pensent qu'elle veut simplement prendre sa place et qu'elle n'a pas à le faire. Loin de cette idée, La nouvelle doit tout faire pour s'intégrer au milieu de coups bas, de folie et de cette mystérieuse disparition...

Je dois dire que l'auteur a fait très fort au niveau de la psychologie des personnages, ainsi qu'au niveau de la complexité de l'intrigue ! En effet, on suit La nouvelle dès le commencement de sa nouvelle vie (un peu avant), en passant par son adaptation (ou pas) dans son nouveau lycée. Les chapitres concernant La nouvelle sont coupés par des chapitres concernant Becca, sur sa vie à Manderley. Les chapitres concernant Becca sont finement glissés puisqu'on se rend compte que ça a toujours un rapport (indirectement) avec La nouvelle. Petit à petit, on se rend également compte pourquoi tout le monde pense qu'elle veut prendre la place de Becca, même si ce n'est pas son intention (comment le pourrait-elle puisqu'elle ne connaissait pas Becca ?) et qu'elles sont très différentes. On peut aussi découvrir comment était la vie à Manderley avant que La nouvelle n'y fasse son apparition...
Pour ce qui est des évènements, j'ai bien aimé que l'auteur y aille en douceur et c'est assez trompeur sur la personnalité de La nouvelle. Au début, elle se fait beaucoup remettre à sa place, ne répond quasiment rien et j'avais bien envie de la secouer par moments... Mais sa véritable personnalité reprend le dessus à un moment donné, quand ce n'était plus possible autrement et pour le coup, La nouvelle n'est pas si molle que ça, elle est même plutôt intéressante à suivre !
Sans compter que les élèves sont très mystérieux autour de la disparition de Becca. La nouvelle arrive au milieu de tout ça et au final, on peut comprendre pourquoi elle ne la ramène pas trop, c'est très réaliste. Les rumeurs et les secrets dévoilés qu'à demi mots nous font douter de la chute finale et, en ce qui me concerne, je n'ai pas vu la fin arrivée. Je n'étais pas plus surprise que ça mais je vivais cette histoire au présent, à travers La nouvelle, sans oser réfléchir au déroulement de la suite.

En ce qui concerne les personnages, je dois dire que j'ai d'abord été assez choqué par le comportement de Becca, juste parce que je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit comme ça. Elle est manipulatrice, prétentieuse, hautaine avec certaines personnes, mais malgré tout, c'est la star du lycée ! Elle a tous les mecs dans sa poche et pourtant toutes les filles l'adulent sans grande jalousie. C'est le genre de personne que l'on souhaite détestée en vrai mais qui a ce petit quelque chose qui fait que. La fin nous révèle encore beaucoup de choses sur ce personnage...
La nouvelle est tout le contraire de Becca. Certes, dans son "ancienne" vie, elle n'avait aucun mal à se faire des amis contrairement à Manderley, mais elle n'y arrivait pas de la même façon que Becca. Elle est plus discrète, plus sincère et plus honnête que cette dernière. Un peu effacée à son arrivée à Manderley, sa personnalité reprend assez vite le dessus et La nouvelle devient déjà bien plus intéressante parce qu'elle a tout de même un bon petit caractère !

L'intrigue principale tourne beaucoup autour de Becca puisque tout le monde pense à elle et que tout le monde est persuadé qu'elle va revenir. Mais La nouvelle a tout de même sa place et le contraste entre ces deux personnages est saisissant !
Paige Harbison a une très belle plume qui rend les émotions de cette histoire vivantes. On souffre aux côtés de La nouvelle et parfois aux côtés de Becca également...  Plus on avance dans l'histoire et plus on se rend compte qu'elle n'est pas si simple que ça, qu'il se cache quelque chose de profond et de douloureux. L'auteur a su maîtriser les émotions, les narrations et les évènements avec brio. Ce roman est un pur régale comme on en voit rarement de cette manière !
Un roman qui ne laisse rien au hasard, où la psychologie et l'intrigue sont très recherchées... À ne pas manquer !







27. Un livre - 15/170


8 commentaires:

  1. Je l'ai lu et j'ai bien aimé également :).

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai repéré depuis sa sortie celui-là... Il me le faut absolument !

    RépondreSupprimer
  3. Il me tente et tous les avis vont dan le même sens : difficile de le lâcher .

    RépondreSupprimer
  4. tu m'as vraiment donnée envie de le lire alors que c’était un livre qui m’intéressait absolument pas la base ^^

    RépondreSupprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...