Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

28 janv. 2019

Les prières de sang.

Jean-Marc Dhainaut
Les prières de sang
Taurnada (L'ombre des mots) - 2018
218 pages
9€99




Alan Lambin, spécialiste en paranormal, est appelé à enquêter dans un vieux monastère ayant accueilli autrefois quatre templiers en fuite. Depuis, ses murs semblent dissimuler un lourd secret solidement gardé par des âmes hostiles. Les parchemins ne mentent pas, ni ces cris que chacun peut entendre la nuit dans les sombres couloirs du monastère. Et dire que tout a commencé parce qu'une étudiante a acheté un jour une armoire ayant appartenu aux moines. Une armoire qui n'avait pas perdu la mémoire...



Une nouvelle histoire avec Alan Lambin, enquêteur de phénomènes paranormaux que l'on voit déjà dans « La maison horizon », qui est encore meilleure que la première, plus angoissante et plus intense encore ! J'espère sincèrement que l'auteur n'arrêtera pas là les aventures d'Alan car c'est un vrai régal à chaque fois !

Alan est appelé par une jeune femme enceinte qui ne supporte plus vivre chez elle. Chaque jour, elle entend des cris de bébés et voit des objets se fracasser à l'autre bout d'une pièce. Alan est son seul espoir. Celui-ci s'inquiète et finit par accepter, même s'il reste sceptique. Son enquête finit par les mener, lui et Mina, dans un monastère au passé vraiment horrible...

Je ne pensais pas que c'était possible de faire mieux que « La maison horizon », du même auteur, en terme de sensations fortes, et pourtant ! Ce roman m'a vraiment donnée des frissons, quand je le lisais le soir en tout cas, transformant tous les bruits anodins de la maison en bruits... inquiétants. L'auteur a un réel talent pour faire vivre ses histoires, on s'y croit réellement. Cette atmosphère paranormale qu'il instaure dans les aventures d'Alan est palpable, ça parait tellement réel. C'est fou !
De plus, il a un don pour placer les bonnes phrases aux bons moments. Sans dévoiler trop rapidement ce qu'il va se passer, il met quand même quelques petites touches de mystère par-ci par-là, qui nous donnent forcément envie de découvrir la suite. Ce sont aussi ces petites touches qui entretiennent la peur que l'on ressent au fur et à mesure des pages. Je me souviens m'être sentie pas forcément bien arrivée en fin de chapitres... Je devais d'ailleurs lire autre chose avant de m'endormir !
L'intrigue est vraiment intéressante. Je ne m'intéresse pas du tout aux monastères, aux templiers, etc, mais j'ai été pourtant totalement captivée par cette histoire. Grâce à Mina, on plonge loin dans le passé, on revit des scènes d'une autre époque et c'est très prenant, même si on ne s'y intéresse pas à l'origine.
Les sensations fortes sont plus intenses ici parce qu'on n'a pas tout à faire affaire aux mêmes "esprits" que dans « La maison horizon ». L'auteur l'explique très bien lui-même dans son histoire, je ne vais donc pas en dévoiler davantage, mais c'est intéressant de voir "autre chose" dans un même univers. D'ailleurs, l'auteur explique beaucoup de choses liés aux phénomènes paranormaux, même ce qui concerne les appareils utilisés par Alan, donnant au récit encore plus de réalité, de profondeur.

Je dois avouer qu'Alan m'a un peu exaspérée dans cette histoire. C'est quelqu'un de très terre à terre qui, malgré tout ce qu'il vit avec ses expériences lorsqu'il est appelé pour son métier, aime s'expliquer les choses par des faits logiques. Et justement ! Malgré tout ce qu'il voit, il cherche encore des faits logiques alors qu'on voit clairement que ce n'est pas possible. C'est une réaction normale, je trouve, quand on a affaire à des phénomènes surnaturels, mais il en a fait son métier, il est conscient de ces "bizarreries", il ne veut juste pas se les avouer et, par moments, on a juste envie de le secouer. Malgré tout, c'est un personnage qui est amené à évoluer, on le ressent assez rapidement et ça se confirme de plus en plus, principalement grâce à Mina...
D'ailleurs, on découvre bien plus Mina dans ce roman. Avec ses dons, elle a bien plus de place dans les enquêtes que mènent Alan et c'est vraiment un grand plaisir. Ils forment un duo parfait pour résoudre les énigmes du passé qui se manifestent...

Jean-Marc Dhainaut est une valeur sûre pour moi (depuis « La maison bleu horizon », le tout premier roman que j'ai découvert de cet auteur, pour être honnête), et ça se confirme chaque fois que je le lis. Il sait apporter de la nouveauté avec le même thème et les mêmes personnages, ce qui permet de ne pas nous lasser et de frissonner encore davantage, dans le cas présent. N'hésitez plus si vous ne connaissez pas encore cet auteur !






















2 commentaires:

  1. Certains points avaient fait que je n'avais pas autant apprécié La maison bleu horizon autant que j'aurais pu (quelques maladresses de style par moments, mais surtout des passages trop explicites pour décrire les émotions ou déductions des personnages, au lieu de laisser réfléchir le lecteur. Je ne sais pas si c'est très clair, ahah) par contre j'ai vraiment aimé ce tome ci ! Puis les Templiers, c'est un truc qui fonctionne souvent avec moi faut dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense savoir de quoi tu parles par rapport aux déductions, y a certaines tournures en fin de chapitre qui annonce la suite sans réellement l'annoncer, mais perso j'ai bien aimé cette façon de faire ^^ On sait qu'on aura quelque chose à se mettre sous la dent sans savoir quoi et ça donne envie :D Les aventures d'Alan Lambin sont juste géniales, c'est très prenant !

      Supprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...