Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

9 nov. 2018

Matriochkas - Tome 1.

Christelle Da Cruz
Matriochkas : Révélations (Tome 1)
Plumes du Web (Opale) - 2018
344 pages
17€90




Depuis près de soixante ans, le pouvoir appartient aux femmes. Une mystérieuse épidémie a lourdement décimé la population masculine et l’isolement des survivants a conduit à une réorganisation totale de la société.
Au cœur de la capitale, Gabrielle, chauffeuse de taxi, mène une vie sans histoire entre son boulot et ses amies. Un soir, au détour d’une course réalisée pour une riche cliente, elle va se retrouver plongée dans une intrigue inquiétante.
Qui est cet homme, évadé d’un pôle d’enfermement, qui ne cesse de la traquer ? Comment a-t-il pu atteindre la capitale sans être interpellé ? Autant de questions dont les réponses pourraient bouleverser l’ordre établi.















Ça fait longtemps que je n'avais pas lu de dystopie et c'est donc avec grand enthousiasme que je me suis plongée dans ce livre. Si tout ne m'a pas plu, un ou deux points seulement, je dois dire que tout y est pour que l'on passe un bon moment.

Gabrielle, chauffeuse de taxi, n'a pas connu l'époque où les hommes vivaient encore parmi les femmes. En effet, il y a à peu près soixante ans, un virus a causé la mort de nombreux hommes et enfants. Depuis, la société a été réorganisée afin que les femmes vivent mieux, isolant radicalement tout survivant masculin.
Un soir, pendant son travail, tout ne se passe pas comme d'habitude. Elle tombe nez à nez avec un homme qui s'est évadé. Depuis, il ne cesse de la suivre. Qui est cet homme ? Que lui veut-il ? Grâce à lui, Gabrielle va en apprendre davantage sur la société dans laquelle elle vit...

Le thème de cette intrigue donnait matière à faire et je trouve que l'auteure a très bien su l'exploiter pour un premier tome sans pour autant rentrer dans le féminisme total. En effet, les femmes sont au pouvoir, elles ont leurs raisons et, même s'il s'agit d'une généralité faite contre les hommes, on ne peut presque que reconnaître que ça devait en arriver là. C'est une situation extrême mais qui se tient et ça, c'est très appréciable.
Quand on commence la lecture, on trouve toute cette histoire de pouvoir justifiée et bienvenue, quand on voit comme les femmes galèrent à faire leur place pour certaines choses. Mais plus on avance dans l'intrigue, plus on se pose des questions. Était-ce vraiment nécessaire d'en arriver là ? La société est-elle vraiment meilleure sans hommes ? Les femmes sont-elles plus libres désormais ? En apparence, tout va bien dans le meilleur des mondes mais dès que l'on creuse un petit peu... J'ai beaucoup aimé comment l'auteure a réussi à développer tout ça. Tout va dans l'ordre des choses et tout parait plausible.
Là où j'ai le moins accroché, c'est à cause des longueurs. Il y en a quelques fois et, pour ma part, c'est surtout vis à vis de la romance. L'auteure a fait le choix de beaucoup la mettre en avant, donc on y rentre dans le détail à quelques reprises et comme ce n'est pas ce qui m'importe le plus dans une dystopie, ce ne sont pas les passages qui m'ont le plus embarquée. Toutefois, cet aspect aussi est maîtrisé et ne rebute pas pour autant. Les événements se produisent progressivement et dans l'ordre des choses, ce qui donne toujours un aspect logique à l'intrigue.
 
 Je ne saurais pas vraiment quoi dire des personnages parce qu'ils ne m'ont pas plus captivée que cela. J'ai bien aimé les suivre mais j'ai préféré les personnages secondaires, comme la colocataire de Gabrielle, ou encore la sœur et la mère de l'homme en cavale...
La romance prend de plus en plus de place dans l'intrigue. Sans qu'elle soit étouffante, je trouve que ça a apporté des longueurs au récit. Toutefois, Gabrielle et cet homme mystérieux sont très complémentaires mais je ne peux pas en dire trop non plus...

En conclusion, on entre dans un univers assez captivant, assez différent de ce que l'on peut lire habituellement en dystopie, et surtout, qui parait crédible. Les révélations arrivent au compte goutte et cette manière de faire permet d'avoir toujours envie d'en apprendre davantage.
Des rebondissements au bons moments, des révélations surprenantes, des questions que l'on se pose tout au long du livre et qui nous donne envie de poursuivre pour connaître les réponses, des personnages forts et déterminés : un bon mélange pour une dystopie qui promet une très belle suite !



















1 commentaire:

  1. J'avais commencé à écrire "ca fait longtemps que je n'ai pas lu de dystopie" avant de me rappeler que je suis en train d'en lire une en ce moment même xD Bref, le résumé est assez tentant mais vu ce que tu dis par rapport à la romance et aux longueurs qui vont avec, je ne suis pas sûre de me laisser tenter par ce livre.

    RépondreSupprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...