Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

29 juin 2014

Panic.

Lauren Oliver
Panic
Hachette (Black Moon) - 2014
364 pages
18€


« Les règles de Panic sont simples. Tout le monde peut participer. Mais il n’y aura qu’un seul vainqueur. »

Carp, une petite ville minable de l’État de New York. Chaque été, tous ceux qui viennent de terminer le lycée peuvent participer à « Panic », une succession d’épreuves plus dangereuses les unes que les autres. L’enjeu est de taille : une cagnotte de plus de cinquante mille dollars. Personne ne sait qui a inventé ce jeu, ni qui en fixe les règles. Cet été, Heather entre dans la compétition par dépit amoureux. Elle pourrait, si elle gagne, quitter le mobile-home sordide où elle vit avec une mère paumée et droguée, et emmener avec elle sa sœur, Lily. Dodge, lui, a une autre raison de participer au Jeu de la Peur : venger sa sœur, qui a fini dans un fauteuil roulant, après une épreuve d’une précédente session de Panic. Manipulations, trahisons, révélations : cet été sera celui de tous les dangers.



Mon avis :

Panic est un jeu où tout le monde peut participer à la fin de la terminale. Il n'y a aucune règle précise, si ce n'est qu'il ne faut pas parler du jeu et que, bien sûr, il faut suivre le bon déroulement d'une épreuve pour la remporter. Personne ne sait qui l'a créé, personne ne sait qui sont les juges et personne ne sait rien à l'avance. Les épreuves sont créées dans le but d'être dangereuses. Des indices permettent aux participants de savoir quand il y aura une épreuve. Un mail anonyme est toujours envoyé pour donner le lieu où se déroulera chaque épreuve. Au fur et à mesure, des éliminations sont effectuées et des épreuves individuelles sont mises en place, jusqu'au duel final. Le gagnant remportera une grosse somme d'argent...

Heather et Dodge participent à Panic. Heather, pour fuir son quotidien : un ex qu'elle veut oublier et une mère à qui elle veut échapper tant elle leur rend la vie misérable, à sa sœur et elle. Dodge, par simple vengeance...

L'histoire tourne beaucoup autour de la vie de Heather et de Dodge (qui ne se connaissent pas au début du roman). On apprend à les connaître dans les moindre détails et j'ai énormément apprécié les découvrir et les suivre tout au long de ce jeu. Ce sont des personnages très touchants, chacun à sa façon, que l'on prend forcément en pitié et que l'on a envie d'aider. Toutefois, je m'attendais à ce que l'histoire soit plus centrée sur le jeu et ce n'est pas vraiment le cas. Les épreuves se terminent rapidement et j'ai eu quelque fois une impression de manque, même si je ne peux pas nier que certaines mettent vraiment la pression. Surtout lorsqu'elles deviennent plus dangereuses. On s'attache tellement aux personnages que l'on ne peut pas s'empêcher d'angoisser pour eux.

Natalie, la meilleure amie de Heather, est un personnage que j'ai eu du mal à cerner. Elle parait tantôt gentille et bienveillante, tantôt malsaine dans son comportement, dans ses choix. Elle est un peu plus intéressante à la fin, on peut se douter du pourquoi d'un tel comportement mais ces traits ont été dévoilés seulement en surface.
Bishop est également un personnage touchant. On sait de temps à autre ce qu'il ressent (alors que les chapitres alternent entre le point de vue de Heather et celui de Dodge), et plus on approche de la fin, plus on le prend en affection.

Pour résumer, « Panic » a un côté décevant car le jeu n'est pas tellement le centre de l'intrigue, c'est plutôt une façon de lier plusieurs événements ensemble, comme un prétexte. Je pensais y trouver plus de détails, plus de violence, plus d'intérêt... Néanmoins, les deux personnages principaux sont tellement développés qu'ils rendent le tout intéressant et très captivant.
De plus, les retournements de situations sont très surprenants, on ne voit pas tout venir et on s'accroche davantage au roman.
Les personnages et ces retournements permettent au roman d'être addictif malgré les bémols liés au jeu.



***
L'avis de Ninis et de Il était une fois.










2 commentaires:

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...