Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

5 janv. 2013

La maison Sans-Pareil - Tome 1 & 2.

Eliott Skell
La maison Sans-Pareil - L'oiseau noir (Tome 1)
Flammarion - 2012
350 pages
13€


Il y a bien longtemps, un Capitaine accosta sur les rives d'une petite ville et décida d'y fonder une grande maison qui ne ressemblerait à aucune autre : la Maison Sans-Pareil. Depuis, de génération en génération, les habitants vivent en parfaite harmonie à l'intérieur de la vieille bâtisse. Jusqu'au jour où le Capitaine est retrouvé mort. Omnia, douze ans trois quarts, ne croit pas à l'accident, alors elle mène l'enquête. D'inquiétantes ombres se faufilent, un mystérieux oiseau noir plane au-dessus des toits. Omnia ignore encore tout des dangers qui la guettent...


Mon avis :

La Maison Sans-Pareil n'est pas une maison ordinaire. Elle est tellement grande que "maison" ne la qualifierait même pas... Plus grande qu'un manoir, qu'un château.. il s'agirait plutôt d'un village, ou même d'une ville ! Les habitants de la Maison Sans-Pareil sont une grande famille, les Capelan. Personne ne va au-delà des murs de l'enceinte, à part les domestiques. Les règles de cette maison sont bien spéciales ; personne n'a le droit d'en sortir (de toute façon, personne n'en éprouve le besoin), leur éducation est acquise des générations précédentes, tout tourne autour d'eux et nul ne sait ce qu'il se passe à l'extérieur... Ils ont des coutumes, des sports, des traditions bien à eux.

Omnia, une jeune fille âgée de douze ans et quart, fait partie de cette famille étrange. Lorsque le dernier capitaine meurt, Omnia se pose des questions. Toutes les morts ont toujours été considéré comme des accidents, mais elle n'est pas dupe. Il se passe des choses mystérieuses et inquiétantes dans la Maison ; un grand oiseau noir qui plane au-dessus des tours, un petit passage qui mène à l'extérieur, plusieurs accidents qui la vise elle-même... Omnia compte bien découvrir ce qu'il se passe qui à mettre sa vie en danger...

Cet univers est vraiment bien imaginé ! Il y a beaucoup de personnages, beaucoup de noms semblables, une maison énorme... et pourtant on ne se perd pas ! Cette maison est tellement incroyable qu'on se plait à suivre l'enquête d'Omnia à travers une grande partie du bâtiment. L'intrigue est réellement bien ficelé, le suspense est tenace jusqu'à la fin et on en vient à tourner les pages sans même s'en rendre compte.
Il n'y a pas vraiment de repère dans le temps, on ressent bien tout ce qui fait ce "monde" : les murs qui les séparent de la vie extérieurs sont bien présents et pourtant on ne se sent pas enfermé. On se laisse simplement emporté par ces aventures qui ne cessent jamais. Un pur régal que l'on n'a pas envie de lâcher !

Omnia est très têtue et heureusement pour nous ! C'est grâce à ce petit défaut qu'on est autant captivé par l'histoire parce qu'elle va au bout des choses contrairement aux autres personnages. Elle n'en fait qu'à sa tête, elle n'a pas froid aux yeux et elle est très intelligente. Elle a tout pour nous faire passer un bon moment.
Tous les autres personnages ont un petit quelque chose de particulier. Ils ont tous un signe distinct qui les caractérise personnellement et j'ai beaucoup aimé cet aspect. On ne retient pas tous les personnages, ni tous les noms mais les plus importants ressortent bien du lot finalement et on finit par les connaître assez pour les différencier.

L'auteur a une imagination débordante qui nous entraine entièrement dans son univers. Un univers fantastique, mystérieux et superbement mené avec des personnages hors du commun. On passe forcément un bon moment dans la maison Sans-Pareil et je suis impatiente de connaître la suite !






Eliott Skell
La maison Sans-Pareil - L'homme au masque (Tome 2)
Flammarion - 2013
459 pages
14€


C'est la grande Fête de l'Inverse à la Maison Sans-Pareil ! Les domestiques ont échangé leur rôle avec celui des habitants, et chacun apparaît masqué. Mais au milieu de l'effervescence générale, un homme-panthère observe attentivement Omnia. Qui est-il, et que lui veut-il ? Tandis que des événements inquiétants s'enchaînent, la tension devient palpable dans la Maison. C'est le début d'une traque acharnée entre Omnia et l'homme au masque...


Mon avis :

Plusieurs mois après ma lecture du premier tome, je n'ai eu aucun mal à me familiariser à nouveau avec cet étrange univers d'Eliott Skell, tant il est marquant. De plus, ce deuxième tome peut se lire indépendamment du premier ; c'est une toute autre intrigue qui a lieu ici et les faits du premier tome, ainsi que certaines bases, sont à nouveau donnés pour ceux qui découvrent seulement la saga à partir de ce tome-ci.

On retrouve Omnia trois mois après les événements du premier tome, lors de la Fête de l'Inverse où chaque domestique a échangé sa place avec les habitants de la maison, tous portant des masques afin qu'ils ne se reconnaissent pas. C'est pendant cette fête qu'a lieu un premier incident... Mais plus les jours passent et plus les incidents s'enchaînent, forçant Omnia à se poser des questions. Un homme au masque de panthère la poursuit et, elle n'a aucun doute là-dessus, veut sa mort. Qui est-il ? Pourquoi la pourchasse-t-il ?

Je suis vraiment sous le charme de cette maison. On la retrouve comme au premier tome : avec ses habitants bizarres aux occupations bien singulières, ses complots et ses secrets. Ce deuxième tome est exactement dans la même lignée que le premier et c'est ce qui m'aura dérangée finalement, car, malgré tous les secrets qu'on ne peut deviner, il y a d'autres événements où l'on fait rapidement le lien entre eux... L'intrigue est donc un peu trop simple, bien que l'auteur sème le doute par moments, mais je retiens de ma lecture cette ambiance et cette tension si particulières qui rendent cette saga unique. L'univers est si proprement approfondi qu'on ne s'emmêle pas dans les noms des habitants malgré leurs ressemblances, qu'on repère facilement les lieux alors que c'est un vrai labyrinthe ! Tout nous pousse à poursuivre notre lecture, afin de savoir ce qu'il se passe enfin : qui est cet homme masqué qui en a après Omnia, pourquoi lui veut-il du mal, comment tout cela va finir ? Une grande aventure en perspective !

Bien que l'histoire commence seulement trois mois après les premiers faits, on sent qu'Omnia gagne petit à petit en maturité. Elle réfléchit bien plus qu'avant. Mais elle reste tout de même fidèle à elle-même : têtue, obstinée et très intelligente.
Dans cette aventure, elle est aidée par son cousin Etergrand qui n'hésite jamais à lui venir en aide d'une façon ou d'une autre.
Basilica n'avait pas beaucoup attiré mon attention dans le premier tome si ce n'est qu'elle était intéressante vu sa façon de vivre... Néanmoins, j'ai été bien contente de la retrouver dans ce tome ! On en apprend plus sur elle, pourquoi elle vit dans la maison mais pas comme les autres membres de la famille... Et beaucoup de choses se révèlent très étonnantes !

Ce deuxième tome est donc dans la droite lignée du premier, où l'on prend tout autant de plaisir à replonger dans cette drôle et gigantesque maison. L'intrigue est un peu trop simple, tout se résout assez facilement, mais l'ambiance et la tension nous tiennent en haleine malgré tout et les secrets que l'on découvre petit à petit nous poussent à toujours en savoir plus. Les personnages sont tellement particuliers qu'ils sont attachants et intéressants à suivre. Beaucoup d'action, de mystère, de secrets, dans un univers très original... Une très bonne suite !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...