Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

20 févr. 2013

Comme neige.

Jon Michelet
Comme neige
Points - 2013
384 pages
7€60


Quelqu'un a dormi dans la salle de bains de Thygesen ? Non, mais un drogué y est mort, tué à coups de talons aiguilles... L'ex-policier risque fort d'être accusé ; pire, de retourner en prison. Il décide de mener seul son enquête dans les bas-fonds d'Oslo. Le monde des narcotrafiquants est impitoyable. Avec toute cette marchandise trouvée sur le défunt, Thygesen a-t-il une chance d'en sortir vivant ?


Mon avis :

Le résumé m'avait fortement interpelé. Un roman noir avec un héros désabusé, sur fond de meurtre et de drogues... Ça me tentait beaucoup ! Malheureusement, je suis complètement passée à côté durant les trois quarts.

Vilhem "Ville" Thygesen est un ex-flic. Ex-taulard également, pour le meurtre d'un nazi pendant une enquête policière. Depuis, il a sombré dans l'alcool et est blasé de tout.
Le lendemain d'une belle nuit de cuite, après s'être remémoré quelques souvenirs avec une femme qu'il ne trouve pas à son réveil, il va voir dans sa salle de bains et trouve bien autre chose : un homme allongé par terre, avec de la drogue plein les poches et qui n'a rien de vivant...
Thygesen trouve rapidement l'arme du crime et se rend bien compte qu'il n'a pas pu commettre cet acte cette fois. Avec son passé peu scrupuleux, il se décide à retrouver le véritable meurtrier, sans passer par la police qui le rendrait forcément coupable...

Pendant les cent premières pages, à peu près, je découvrais ce roman avec un vif intérêt et une réelle envie de poursuivre ma lecture, même si le style me rebutait un peu. Déjà, le temps d'apprendre à connaître ce personnage qui n'a rien d'un héros certes, mais qui est tout de même intéressant. Par moments du moins. Le style d'écriture a beaucoup joué sur mon ressenti finalement, puisque je ne savais pas toujours si c'était le narrateur qui racontait l'histoire ou bien Thygesen qui nous faisait part de ses réflexions... C'était un peu déroutant et pas forcément agréable au fil de la lecture.
J'ai tout de même persisté, parce que ce personnage m'intriguait et que j'avais envie de savoir (au moins autant que lui) le fin mot de l'histoire. Le problème, c'est que Thygesen découvre vite qui a tué cet homme présent dans sa salle de bains et pourquoi... Bien sûr, l'histoire ne s'arrête pas là. Il y a tout un univers de narcotrafiquants derrière tout ça, qui est même la principale intrigue de ce roman, mais je n'ai pas su rester plongée dans le roman à partir de ce moment... Sans oublier des passages incompréhensibles suite à la prise de drogue ou d'alcool de Thygesen, ainsi que des descriptions qui n'en finissent pas toujours...

Malgré tout, j'ai bien aimé le personnage de Thygesen. Aussi noir soit-il, j'ai aimé le suivre et le découvrir au fil de ma lecture. Thygesen est devenu quelqu'un de froid, de grossier, de peu respectueux et est d'assez solitaire suite à ses diverses péripéties. Sans oublier qu'il boit à en perdre la raison. Mais ce qu'il y a de sûr, c'est qu'il ne laisse pas indifférent ! Dans ses moments lucides, il sait être intelligent et pas aussi condescendant qu'il veut bien le montrer.

Jon Michelet a un style brut, direct et assez dense auquel il n'est pas forcément facile d'adhérer. Malgré tout, je pense sincèrement que ce roman peut plaire à un public, aimant les polars noirs, un peu plus étroit qu'à l'accoutumée. Je suis quand même curieuse de découvrir un autre titre de cet auteur, peut-être basé sur une toute autre intrigue ou alors avec un personnage un peu moins perdu (et donc, moins confus...).







113. Quelque chose de frais - 9/170

Phénomène météorologique - 4/11


1 commentaire:

  1. Dommage que tu n'ai pas accroché! Je te souhaite une meilleure lecture à venir!

    RépondreSupprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...