Onglets

Dernières chroniques

DERNIÈRES CHRONIQUES ROMANS

Dernières chroniques mangas / BD

DERNIÈRES CHRONIQUES MANGAS / BD

Dernières chroniques enfants

DERNIÈRES CHRONIQUES ENFANTS

22 juil. 2013

Tifenn : 1 Punk : 0.

Vincent Mondiot
Tifenn : 1 Punk : 0
Sarbacane (Exprim') - 2013
237 pages
14€90


Moi, Tifenn, 17 ans, je pars demain en tournée avec un groupe de punk. Pas le choix : il FAUT que je prenne la tangente. Il y a genre 10 ans, mon grand frère Geoffrey a quitté la maison. Il y a genre 10 jours, j'ai retrouvé sa trace. Ce crétin est devenu batteur dans un groupe de punk. Et comme moi aussi je suis un peu crétine, j'ai pensé qu'il fallait que je lui dise tout sur ce qui m'arrive. Voilà comment on se retrouve sur la route avec quatre punks qui aiment trop la bière et pas assez les douches.


Mon avis :

Le résumé donne bien le ton sur l'histoire sans pour autant en dévoiler des tonnes. Un roman Exprim' à nouveau fort en émotions avec beaucoup de sujets difficiles mais abordés avec tact et efficacité.

Tifenn a 17 ans et a un frère d'une dizaine d'années de plus qu'elle. Adoptés très jeunes par les Alard, dès la mort de leurs parents, Geoffrey n'est pas resté longtemps dans cette famille qu'il n'apprécie pas et a déménagé dès qu'il l'a pu, sans donner de nouvelles par la suite. Tifenn sait qu'elle n'a pas "toute une vie" à vivre, sa maladie s'aggrave avec le temps et la tuera peut-être prochainement ; alors elle décide de retrouver la trace de son frère. C'est ainsi qu'elle se retrouve sur les routes de France, en compagnie d'un groupe de punk, dont son frère fait parti, pour les accompagner dans leur tournée...

L'histoire est découpée en trois parties : Teenage Nightmare, dans laquelle Tifenn se présente elle, ainsi que le monde qui l'entoure, sa famille (de naissance et d'adoption), ses amis, sa maladie... On y découvre aussi comment elle retrouve son frère et pourquoi elle tient absolument à le revoir ; Teenage Roads, dans laquelle Tifenn part avec son frère et le groupe pendant leur tournée ; et enfin, Teenage Dream, qui fait office de conclusion... Je ne vais pas en parler pour ne pas, justement, dévoiler cette fin !
Tifenn raconte tout ça sous forme de journal intime sur son ordinateur portable, sur l'instant même ou peu de temps après. Comme c'est un journal personnel et que celle qui l'écrit est une ado, il faut donc s'attendre à un langage assez cru et direct. Rien de choquant et c'est tellement naturel que cela passe très bien.

L'auteur n'a pas mis l'accent que sur la maladie. D'ailleurs, on ne sait pas ce qu'elle a (c'est peut-être évident pour certaines personnes mais ce n'est pas clairement dévoilé non plus...), juste que ça la tue à petit feu. Il a fait de Tifenn un personnage très humain qui ne passe pas son temps à s’apitoyer sur son sort. Il lui arrive parfois de se plaindre, d'en avoir marre mais elle sait également profiter des bons moments, souvent avec humour et toujours avec sincérité, ce qui la rend très touchante.
À côté de ça, l'auteur nous embarque dans une virée complètement folle avec des punks sales, qui ont toujours une bonne raison de faire la fête ou simplement de boire un coup mais qui ont un cœur énorme une fois qu'on les connaît... Ils ont tous quelque chose de touchant, même Geoffrey qui joue vraiment au crétin par moments... Malgré leurs défauts, ils nous donneraient envie de nous joindre à eux !

L'auteur parle également de drogue, de sexe, d'alcool, d'adoption, d'homosexualité, de la vie et de la mort... Tout en simplicité et sans aucune morale. Ces sujets délicats sont tellement bien abordés que les jeunes pourront s'y retrouver sans pour autant se sentir mal, au contraire, on peut facilement se retrouver au milieu de ce groupe ! D'ailleurs, Tifenn fait pas mal réfléchir avec ses actes et ses réflexions... Un très bon roman jeunesse, avec une écriture fluide et prenante, qui ne manque pas de nous embarquer au milieu de toutes les émotions qu'il dégage... Il aurait pu être un coup de cœur, mais pour ça, il m'a manquée certaines choses comme ne serait-ce que le nom de la maladie (ça m'a titillée tout le roman quand même...) ou une fin... différente où Tifenn aurait accompli son but. Elle a gagné beaucoup à la fin de ce voyage mais ça s'est un peu écarté de la quête initiale et je trouve cela dommage.







1 commentaire:

  1. J'avais également beaucoup aimé ce livre ^_^
    Décidément, Sarbacane ne me déçoit que très très très rarement. Et c'est tant mieux ^^

    RépondreSupprimer

Votre avis ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...